1528DEDI
topblog Ivoire blogs

29 septembre 2017

PSG: Ben Arfa, écarté du groupe, saisit la Ligue

 

media
Hatem Ben Arfa (g) lors d'un entraînement avec le PSG, le 4 juillet 2017 à Saint-Germain-en-LayeAFP/Archives
 

L'attaquant Hatem Ben Arfa, écarté une nouvelle fois du groupe professionnel du Paris SG, a saisi jeudi la commission juridique de la Ligue (LFP), a indiqué celle-ci vendredi à l'AFP, confirmant une information du journal L'Equipe.

La date de la prochaine réunion n'est pas encore fixée, a précisé la LFP.

Le PSG a demandé à Ben Arfa (30 ans) de s'entraîner avec la réserve à partir de ce vendredi, selon le quotidien sportif.

Le club de la capitale, qui avait en vain essayé de faire partir le joueur lors du mercato estival, l'avait déjà évincé du groupe pro début septembre.

L'avocat de Ben Arfa, Jean-Jacques Bertrand, avait alors déjà menacé de saisir la commission juridique de la Ligue. "Juridiquement, j'estime que le club viole la Charte du football professionnel", avait-il expliqué à l'AFP le 6 septembre. Mi-septembre, Ben Arfa avait de nouveau été inclus dans les entraînements de l'équipe première.

La relégation d'un joueur professionnel dans un deuxième groupe d'entraînement est prévue dans la Charte, mais "doit s'effectuer de manière temporaire pour des motifs exclusivement sportifs liés à la gestion de l'effectif", selon son article 507.

rfi

Foot: le Bayern Munich dit «Auf Wiedersehen» à Carlo Ancelotti

mediaL
'Italien Carlo Ancelotti.REUTERS/Charles Platiau/File Photo

Le Bayern Munich a décidé de se séparer de son entraîneur Carlo Ancelotti « avec effet immédiat », a annoncé le club allemand de football, ce 28 septembre 2017. L’Italien, licencié au lendemain d’une défaite 3-0 face au Paris Saint-Germain, est remplacé temporairement par son adjoint, le Français Willy Sagnol.

Le Bayern Munich avait rarement viré un entraîneur aussi tôt durant une saison, au cours des cinquante dernières années. Le club allemand de football, peu coutumier du fait, a pourtant décidé de se séparer de Carlo Ancelotti, huit semaines après le coup d’envoi de l’exercice 2017-2018, ce 28 septembre.

Le champion d’Allemagne a pris cette décision radicale au lendemain d’une déroute 3-0 sur le terrain du Paris Saint-Germain, en coupe d’Europe (Ligue des champions). « Les performances de notre équipe depuis le début de la saison n’ont pas répondu à nos attentes, s’est justifié le patron du Bayern, Karl-Heinz Rummenigge. Carlo est mon ami et le restera. Mais nous avions une décision professionnelle à prendre dans l’intérêt du club ».

Un nouveau coup rude pour Ancelotti

Le technicien italien entretenait de mauvaises relations avec les joueurs les plus chevronnés de son effectif, assure la presse allemande. Ses choix tactiques ou en matière de recrutement ont fini par nuire à son image et à son crédit.

Le coup est toutefois rude pour Carlo Ancelotti alors que le Bayern, 3e au classement du Championnat d’Allemagne (Bundesliga), reste en course en Bundesliga et n’est pas éliminé en Ligue des champions.

Malgré son immense palmarès en tant que joueur et entraîneur, Carlo Ancelotti a notamment été écarté par Parme (1998), Chelsea (2011) et le Real Madrid (2015).

Willy Sagnol assure l’intérim

En attendant la nomination d’un nouvel entraîneur , c’est Willy Sagnol qui va assurer l’intérim. Le Français, adjoint d’Ancelotti, a dirigé l’équipe de France espoirs et les Girondins de Bordeaux, par le passé.

rfi

 

28 septembre 2017

Antidopage: le laboratoire français suspendu par l’Agence mondiale

 

 Résultat de recherche d'images pour "images du laboratoire français anti-dopage"

Le laboratoire dirigé par l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a été suspendu par l’Agence mondiale antidopage (AMA) suite à la découverte de « problèmes liés aux analyses » effectuées à Chatenay-Malabry, en région parisienne. L’AMA ne détaille pas la nature de ces problèmes mais l’Agence France Presse avance « une contamination d'échantillons par des prélèvements sur des bodybuilders chargés en stéroïdes». Le ministère des Sports français, lui, évoque des « dysfonctionnements survenus en mai 2017 ». L’AMA ajoute dans un communiqué : « La suspension provisoire (du laboratoire) sera maintenue en attendant l’engagement de procédures disciplinaires par un comité […] indépendant. »