1528DEDI
topblog Ivoire blogs

06 décembre 2016

Fifa: fin de course pour Joseph Blatter

 

media
L'ancien président de la Fifa, Joseph Blatter, à Lausanne le 25 août 2016.REUTERS/Pierre Albouy

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a décidé de maintenir, ce lundi 5 décembre, la suspension de six ans de toute activité liée au football à l'encontre de l'ancien président de la Fifa, Joseph Blatter. Le Suisse n’aura pas bénéficié d’une réduction de peine comme Michel Platini.

L’avenir dans le monde du football de l’ancien président de la Fifa Joseph Blatter se jouait ce lundi 5 décembre à Lausanne, en Suisse, au Tribunal arbitral du sport. La suspension de six ans infligée au président déchu de la Fifa a été maintenue.

Sepp Blatter, une vie dans le football

Le Suisse Sepp Blatter a déjà réagi à cette décision : « Je prends acte, je ne ferai pas appel devant un tribunal fédéral suisse, je ne veux pas me battre contre des moulins à vent. J'ai d'autres priorités, ma santé, qui est meilleure, ma famille, l'amour, et d'autres projets ». Il avait d’ailleurs admis quelques minutes avant la décision : « J’ai appris qu'au sport, on peut gagner, mais qu'on peut aussi perdre », relativisait-il.

A 80 ans, la retraite dans le monde du football est une réalité pour Joseph Blatter. Il est entré en 1975 comme directeur du développement dans une fédération sans un sou, qui ne comptait alors que 11 employés, et il est débarqué en décembre 2015 pour une histoire de plusieurs millions d’euros. Le Suisse a été à la tête de la Fifa du 8 juin 1998 au 21 décembre 2015.

Sepp Blatter a été contraint à la démission alors qu'un scandale de corruption sans précédent secouait l'instance qui gère le football mondial. Il avait été suspendu en décembre 2015 par la commission d'éthique de la Fifa pour une durée de huit ans de toute activité liée au football à la suite d'un paiement controversé de 1,8 million d'euros à Michel Platini, mais aussi pour la signature d’un contrat de droits télévisés présumé déloyal envers la Fifa. Le Suisse aurait en effet bradé à certains pays les droits de retransmission des Mondiaux 2010 et 2014.

Joseph Blatter et Michel Platini, décisions différentes

Le Suisse a vu le compteur de sa suspension se maintenir à six ans, tandis que Michel Platini, l’ancien président français de l’UEFA, a vu sa peine réduite à seulement quatre ans. D’ailleurs le Français a porté l’affaire devant le tribunal fédéral pour essayer d’avoir une nouvelle réduction ou même une annulation de la décision de la Fifa.

Jusqu’alors, les deux hommes avaient eu un traitement similaire. Lors de l’appel envoyé à la commission des recours de la Fédération international, ils avaient vu leurs peines réduites de huit à six ans. Cette fois-ci, les choses se sont corsées pour le Suisse. Le secrétaire général du TAS, Mathieu Reeb, a expliqué les raisons de ces différences entre les deux hommes : « M. Blatter n'avait pas demandé la réduction de sa suspension mais l'annulation. Cette demande a été rejetée ».

Les ennuis de Sepp Blatter vont se poursuivre avec la justice civile cette fois-ci. Depuis septembre 2015, il est inculpé en Suisse pour « abus de confiance » et « gestion déloyale », à la fois pour le versement à Michel Platini et pour « un contrat défavorable à la Fifa signé avec l'Union caraïbéenne de football (CFU) ».

Quant à Michel Platini, il continue de lutter. Il a saisi le Tribunal fédéral le 19 octobre, et il devrait avoir une réponse vers février ou mars 2017, selon une source judiciaire.

 AFP

 
 

Les commentaires sont fermés.