1528DEDI
topblog Ivoire blogs

01 août 2016

Escrime: Boubakri, la fleurettiste tunisienne ne veut pas rater sa cible à Rio

 

Ines Boubakri déçue après sa défaite en quarts de finale aux JO de Londres.
© AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI
 

A Londres en 2012, elle avait échoué d'une touche en quarts de finale contre la future championne olympique, l'Italienne Valentina VezzaliI. Quatre ans plus tard, Inès Boubakri repart à l'assaut d’une médaille olympique. « J’ai encore la rage de Londres vu qu’en quarts de finale, je ne suis pas passée loin, je perds à une touche, regrette-t-elle encore aujourd’hui. Ce n’est pas une revanche, mais j’ai envie de faire mieux. J’ai envie d’être médaillée, je suis capable de le faire. J’ai beaucoup travaillé, j’ai fait des sacrifices pour arriver prête, mais tout peut arriver. Il faudra être prêt le jour J et on verra le résultat, mais moi, je vais tirer avec mes tripes. »

« Ne pas tomber dans le piège »

C’est avec l'état d'esprit d'une médaillée de bronze aux Mondiaux 2014 - une première pour l'Afrique - que la native de Tunis débarquera à Rio, la confiance en bandoulière. « Cette médaille m’a fait franchir un cap, j’avoue. Ça m’a fait un bien fou. Je suis Tunisienne et je suis parmi les meilleures. Ce n’est pas une Russe ou une Italienne qui va m’empêcher de réaliser mon rêve et d’être médaillée ».

Il est bien loin le temps où Ines Boubakri découvrait le monde du haut niveau en escrime avec juste l’ambition d’apprendre. « C’est ce que mon entraîneur me dit : ‘’Tu n’es plus la petite Tunisienne qui faisait le bonheur de concurrentes quand elles te voyaient dans leur tableau’’. Mais il ne faut pas tomber dans le piège de se dire, je suis une favorite. Ça m’est déjà arrivé d’être à 2 à l’heure quand je tire sur une fille moins bien classée que moi », avoue-t-elle.

rfi

Les commentaires sont fermés.