1528DEDI
topblog Ivoire blogs

27 juillet 2016

Au Nigeria, Infantino prône un Mondial à 40 équipes et charme l’Afrique

 

media
Le président de la Fifa Gianni Infantino (à gauche) avec le président du Nigeria Mohammadu Buhari et la Secrétaire générale de la Fifa Fatma Samoura.PHILIP OJISUA / AFP

Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Gianni Infantino, a réaffirmé son souhait que 40 équipes disputent la Coupe du monde à partir de l’édition 2026, ce 25 juillet à Abuja. Le patron de la Fifa, accompagnée de sa Secrétaire générale Fatma Samoura, a également insisté sur le fait d’accorder deux places supplémentaires aux équipes africaines en phase finale.

Gianni Infantino n’a pas oublié toutes ses propositions de campagne, cinq mois après son élection à la présidence de la Fédération internationale de football (Fifa)… Le nouveau patron de la Fifa a remis sur la table un dossier qui semble lui tenir à cœur, ce 25 juillet à Abuja. Celui d’une phase finale de Coupe du monde à laquelle 40 équipes participeraient contre 32 actuellement.

« Je crois que pour la Coupe du monde 2026, nous devrions avoir 40 équipes et parmi les huit formations supplémentaires, il devrait y avoir au moins deux nations africaines », a déclaré le Suisse, en visite au Nigeria.

Plus d’équipes africaines, un vœu pieux jusqu’à présent

Depuis 1998, l’Afrique a toujours eu cinq représentants en Coupe du monde, sauf en 2010 ; une édition durant laquelle l’Afrique du Sud, pays hôte, faisait office de sixième équipe.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, avait fait de cette sixième place pour les Coupes du monde 2018 (Russie) et 2022 (Qatar) un enjeu majeur. En vain.

Le Comité exécutif de la Fifa avait maintenu le statu quo entre les différentes confédérations, pour les deux prochains Mondiaux.

Une décision en octobre 2016 ?

Le Conseil de la Fifa, l’organe qui a remplacé le Comité exécutif, sera-t-il plus ouvert à un accroissement du nombre de participants africains ? « Nous en discutons et j’espère être capable de convaincre tout le monde », a ajouté Gianni Infantino.

Les consultations sur la Coupe du monde 2026 doivent s’achever en mai 2017, mais une décision sur le format de la compétition pourrait intervenir dès octobre 2016.

Quant au futur pays organisateur de cette 23e phase finale, il ne devrait pas être connu avant mai 2020.

L’atout de charme Fatma Samoura

En attendant une éventuelle décision favorable du Conseil de la Fifa, son patron a charmé les délégués africains présents à Abuja, ce 25 juillet. Gianni Infantino a bien été aidé en cela par la nouvelle Secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, première femme et première non-européenne à occuper ce poste.

« Le fait d’avoir une femme africaine en tant que Secrétaire générale, c’est un signal très fort de la part du président de la Fifa, a souligné la Sénégalaise, au micro de notre correspondant Ishiaka Adegboye. C’est une manière d’embrasser la diversité et d’injecter un peu plus d’équité ».

L’ex-diplomate aux Nations Unies ajoute : « Le programme du président est mon programme ! Et dans son programme, l’Afrique occupe une place particulière. […] L’Afrique est notamment en train de passer à un niveau supérieur en termes de mobilisation des ressources de la Fifa. »

Les clubs africains devraient ainsi désormais toucher une subvention annuelle trois fois supérieure aux précédentes. De quoi satisfaire également les acteurs locaux du football africain.

rfi

Les commentaires sont fermés.