1528DEDI
topblog Ivoire blogs

21 juillet 2016

JO 2016: le TAS rejette l’appel des athlètes russes et les prive des Jeux de Rio

 

media
Le secrétaire général du Tribunal arbitral du sport, Matthieu Reeb, devant le siège du TAS à Lausanne, le 21 juillet 2016.FABRICE COFFRINI / AFP

Les 68 athlètes russes qui avaient fait appel de leur exclusion collective des JO par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) ont été déboutés par le Tribunal arbitral du sport suite aux accusations de dopage d’Etat organisé en Russie.

La Russie ne verra aucun de ses représentants fouler la piste d’athlétisme du Stade olympique de Rio. Les athlètes russes, exclus collectivement des épreuves d’athlétisme par l’IAAF suite aux accusations de dopage organisé mis en place par l’Etat russe et confirmé par le rapport McLaren, n’ont pas obtenu gain de cause lors de leur appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

La décision de l'IAAF validée

Pour motiver sa décision, le TAS a déclaré que « le jury du Tribunal arbitral du sport a confirmé la validité de la décision de l’IAAF selon laquelle des athlètes dont la fédération nationale est suspendue sont inéligibles aux compétitions organisées sous l’égide de l’IAAF », comme c’est le cas pour les épreuves olympiques d’athlétisme.

Alors que le président de l’IAAF, Sebastian Coe, remercie le TAS pour son soutien dans la lutte contre le dopage, le ministre des Sports russe, Vitali Moutko, a quant à lui dénoncé une décision « politique et sans fondement juridique ».

Un décision qui pourrait peser lourd

Pour l’instant seul l’athlétisme russe est concerné par ce verdict du TAS. Cela pourrait toutefois peser lourd dans la balance quant à la décision à venir du Comité international olympique (CIO) concernant les sportifs russes issus d’autres disciplines qui, d’après le rapport McLaren, auraient elles aussi été concernées par ce dopage d’Etat.

Le CIO, qui ne souhaitait pas s’engager dans une bataille juridique, a préféré attendre la position du TAS avant de décider d’une exclusion collective de la délégation russe des JO de Rio ou d’une sélection au cas par cas. Avec ce verdict sans concession du Tribunal arbitral du sport, le CIO pourrait être incité à suivre l’exemple en excluant la Russie des Jeux, ce qui serait une première depuis l'exclusion de l'Afghanistan des JO des Sydney en 2000. Le comité exécutif de l'instance olympique a annoncé qu'il se réunirait dimanche. Les sportifs russes seront donc tous bientôt fixés.

rfi

Les commentaires sont fermés.