1528DEDI
topblog Ivoire blogs

01 juillet 2016

Euro-2016: Portugal comme d'habitude, Cristiano bat Lewandowski

 

media
L'attaquant Cristiano Ronaldo applaudit les supporteurs après la victoire du Portugal face à la Pologne en quarts de finale de l'Euro au Vélodrome, le 30 juin 2016AFP
 

CR7 rit Lewa pleure. Le Portugal de Cristiano Ronaldo s'est qualifié pour les demi-finales de l'Euro-2016, ses quatrièmes en cinq éditions, en battant aux tirs au but la Pologne de Robert Lewandowski (1-1, 5-3 aux t.a.b.), jeudi à Marseille.

Le Portugal, sans jamais gagner dans le temps réglementaire, affrontera le pays de Galles ou la Belgique mercredi à Lyon, et connaîtra son adversaire vendredi soir. "Ça fait mal ce soir, et ça va faire mal pendant longtemps", a regretté Lewandowski, à l'issue de cette élimination.

Cette fois Jakub Blaszczykowski est le héros malheureux des siens. Deux fois buteur dans la compétition, il a échoué sur Rui Patricio au quatrième tir. Vainqueur 5-4 de sa série contre la Suisse (1-1 a.p.), la Pologne découvre l'amertume des "pénos" perdus.

Le Portugal retrouve le dernier carré grâce au tir final de Ricardo Quaresma, déjà héros contre la Croatie en marquant à la fin de la prolongation (1-0 a.p.).

Cristiano Ronaldo, maladroit pendant 120 minutes, a manqué les occasions de rejoindre Michel Platini, toujours seul avec 9 buts à l'Euro, tous marqués en une seule édition (1984), mais il aura une autre chance. Et il a réussi son tir au but, le premier de la série. Quatre ans plus tôt, il n'avait même pas pu tirer en demi-finale, en 5e position, l'Espagne avait déjà éliminé la Seleçcao (0-0, 4-1 aux t.a.b.).

 Lewandowski buteur rapide 

Robert Lewandowski a remporté le match dans le match des capitaines méga-stars en marquant enfin son premier but de la compétition (2), mais ne s'en consolera pas. La jeune étoile du Portugal, Renato Sanches, son futur partenaire au Bayern Munich, a égalisé (33), à 18 ans, pour sa première titularisation. Il a aussi mis son tir au but.

"Lewa" a donc tout de suite rangé le désordre dans sa chambre en marquant enfin son premier but d'entrée, d'un plat du pied impeccable sur un centre de Kamil Grosicki. Le Rennais a profité d'une terrible erreur de jugement de l'arrière droit Cédric sur un ballon aérien.

Il a signé le deuxième but le plus rapide de l'histoire de l'Euro. Avec 1 minute et 40 secondes, il n'est devancé que par le Russe Dimitri Kirichenko (1:07. contre la Grèce en 2004).

Malheureux, le petit (1,69 m) défenseur de Southampton s'est pris la tête dans les mains pendant que Cristiano commençait à râler dans le rond central.

Cédric a tout fait pour se racheter, attaquant généreusement et multipliant les centres, dont un bon pour CR7 contré (10), puis il s'est essoufflé et les attaques portugaises sont passées par la gauche.

 Première pour Renato Sanches 

Ronaldo n'a pas eu beaucoup de bons ballons et Michal Pazdan a risqué le penalty en bousculant dans le dos le Madrilène, mais l'arbitre allemand, Felix Brych, n'a pas sifflé (30).

La star neutralisée, l'égalisation est venue de l'adolescent Renato Sanches, après un une-deux rendu d'une talonnade par Nani (33). Le futur rasta du Bayern Munich, un peu brouillon jusqu'alors, a bénéficié d'une légère déviation de Grzegorz Krychowiak, mais sa frappe était limpide. Il a brillamment fêté sa première titularisation avec le Portugal.

La Pologne a été punie pour avoir arrêté de jouer.

Les débats se sont équilibrés, le match s'est endormi, réveillé de temps en temps par l'énorme match de Pepe, tranchant et jaillissant, quasiment jamais pris en défaut. Le défenseur du Real Madrid a sauvé plein de ballons chauds, harangué ses partenaires, et une montée saignante a failli entraîner un but contre son camp d'Artur Jedrzejczyk (81).

A l'image de cette neutralisation, les stars se sont répondues à distance, une tête plongeante de Lewa (49), trois tirs manqués de CR7 (56, 60, 86). Avec une reprise d'Arkadiusz Milik la seule fois où il a devancé Pepe, le Portugal menait aux points mais n'a pas évité la prolongation.

Elle s'est étirée sans gros frisson, à part l'entrée d'un supporter sur la pelouse courant vers Ronaldo et maîtrisé par les hommes en bleus avant de toucher l'idole (110). L'intrus n'aura pas vu le tir au but de CR7 ni sa joie débordante. Il est toujours en course pour gagner enfin un titre avec sa sélection. En revanche c'est fini pour Lewandowski.

. QUARTS DE FINALE

MATCH 1 - Le Portugal se qualifie 5 tirs au but à 3 (1-1 a.p.) contre la Pologne, jeudi à Marseille

MATCH 2 - Pays de Galles-Belgique, vendredi à Lille

MATCH 3 - Allemagne - Italie, samedi à Bordeaux

MATCH 4 - France - Islande, dimanche à Saint-Denis

. DEMI-FINALES

Portugal - Vainqueur du match 2, mercredi 6 juillet à Lyon

Vainqueur du match 3 - Vainqueur du match 4

. FINALE

Dimanche 10 juillet à Saint-Denis

AFP

Les commentaires sont fermés.