1528DEDI
topblog Ivoire blogs

29 juin 2016

Avec Unai Emery comme entraîneur, le Paris SG tente un coup de poker

 

media
Unai Emery est le nouvel entraîneur du Paris SG.REUTERS/Marcelo del Pozo/File Photo

C’était l’un des entraîneurs les plus convoités d’Europe. Unai Emery n’est plus sur le marché. Triple vainqueur de la Ligue Europa avec Séville, le technicien basque devra faire oublier les médiocres performances de son prédécesseur Laurent Blanc en Ligue des champions. Une compétition où lui-même n'a jamais brillé...

Son nom flottait dans l’air du côté du Parc des Princes depuis déjà plusieurs semaines. Ce nom – Unai Emery –, les supporteurs du Paris Saint-Germain, vont apprendre à le prononcer. Deux jours après l’officialisation du départ de Laurent Blanc du poste d’entraîneur du club de la capitale, c’est l’arrivée de son successeur qui a été rendue publique par les dirigeants parisiens le 28 juin.

« C'est avec beaucoup de fierté que j'ai accepté la mission d'entraîner le Paris SG, a déclaré Emery dans un communiqué transmis par la formation parisienne. Ce club est devenu l'un des plus puissants d'Europe ces dernières saisons et je suis à la fois heureux et honoré de l'aider à mener à bien ses plus grandes ambitions. » Le contrat d’Emery porte sur deux ans.

Qualités humaines

Si l’on sait que ce sont les manques de résultats de l’équipe en Ligue des champions ces trois dernières années qui ont poussé Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, à rompre le contrat de Laurent Blanc, pourquoi son choix s’est-il porté sur ce jeune technicien de 44 ans ?

« Unai va apporter au club toute son expérience, sa passion et ses grandes qualités aussi bien en termes de management que sur le plan humain, a expliqué Al-Khelaïfi. Il a un talent avéré pour tirer le meilleur d'une équipe. Je suis convaincu que nos supporteurs aimeront le style spectaculaire de football que notre équipe jouera sous la direction d'Unai. »

Fort caractère

Emery, qui gagné les trois dernières éditions de la Ligue Europa avec le FC Séville, est connu pour être un technicien à fort caractère, un tacticien roué et un perfectionniste, grand adepte des préparations vidéo, soucieux du moindre détail dans sa préparation des entraînements ou des matchs.

Avant de se faire un nom sur la scène européenne, il avait aidé son premier club, Lorca Deportiva, à monter en deuxième division espagnole. Il a ensuite conduit Almeria de la deuxième à la première division. Sur le banc de Valence, de 2008 à 2012, il a fait du club le meilleur d’Espagne durant quatre ans… derrière les indéboulonnables FC Barcelone et Real Madrid.

Des interrogations demeurent toutefois à propos de sa capacité à s’imposer en dehors de la péninsule ibérique. Son expérience au Spartak Moscou en 2012 ayant en effet tourné court (moins de six mois). Par ailleurs, en Ligue des champions, les prestations de ses équipes n'ont pas été marquantes, avec notamment une éviction dès la fin de la phase de groupes en 2015, avec Séville. Or le salut d’Emery viendra de sa capacité à hisser haut le PSG en Ligue des champions. Et uniquement de cela.

rfi

Les commentaires sont fermés.