1528DEDI
topblog Ivoire blogs

30 novembre 2015

L'Étoile du Sahel s'offre la Coupe de la Confédération

 

media
Mohamed Amine Ben Amor de l'Etoile du Sahel lors de la finale aller à Johannesburg.AFP PHOTO / GORDON HARNOLS

L’Étoile Sportive du Sahel s’est adjugé la Coupe de la Confédération en battant à Sousse les Sud-Africains des Orlando Pirates ce dimanche 29 novembre (1-0). Les Tunisiens ont tenu après avoir marqué en première période. Il s'agit de leur deuxième sacre dans l'épreuve, après celui obtenu en 2006.

L’Étoile du Sahel tient désormais sa deuxième Coupe de la confédération après avoir battu à domicile les Orlando Pirates lors du match retour. Ce succès est à mettre sur le compte d’ Ammar Jemal qui a inscrit le seul but de la rencontre à la 24e minute sur un centre détourné d'Iheb Msakni.

Et c’est Jemal qui avait été déjà buteur lors du match aller à Johannesburg dans les toutes dernières minutes. « L’Étoile est prête à gagner le défi, mais les joueurs doivent garder les pieds sur terre », avait-il indiqué en conférence de presse d’avant match.

Lors de cette rencontre, l’international algérien Baghdad Bounedjah, très attendu, a été contraint de quitter la pelouse du stade de Sousse après une blessure à la cheville (19e). Mais cela n'a pas déstabilisé le club tunisien. Les Etoilés auraient pu marquer un second but, mais l'arbitre a refusé de leur accorder un penalty.

En seconde période, les hommes de Benzarti ont souffert. Ils ont quand même tenu tête aux Sud-Africains qui commençaient à devenir plus dangereux avec trois occasions franches. Le gardien Ayman Mathlouti, douzième saison avec l’Étoile, s’est montré décisif à plusieurs reprises. Ses coéquipiers peuvent le remercier dans la conquête de ce nouveau titre devant 25 000 spectateurs.

Orlando Pirates était le premier club sud-africain à disputer la finale de la Coupe de la Confédération depuis sa création en 2004. Après avoir réussi à tenir en échec Orlando Pirates sur son terrain, il y a une semaine, l'Étoile du Sahel a confirmé sa suprématie. « C’est une consécration pour une équipe qui s’est battue pendant huit mois. Nous avons dû être efficaces face à des ténors du football africain pour décrocher ce titre », raconte à RFI Ridha Jeddi, l’entraîneur adjoint de l’Étoile du Sahel.
rfi

Les commentaires sont fermés.