1528DEDI
topblog Ivoire blogs

31 octobre 2015

Cameroun : le sélectionneur Volker Finke non-conservé

mediaLe sélectionneur de l'équipe du Cameroun Volker Finke (à gauche) et le capitaine des Lions indomptables Stéphane Mbia, lors d'une conférence de presse pendant la CAN 2015.AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

La Fédération camerounaise (Fécafoot) n’a pas prolongé le contrat du sélectionneur des Lions indomptables, Volker Finke, ce 30 octobre 2015. L’Allemand quitte donc ses fonctions sur un bilan mitigé. Il est remplacé temporairement par Alexandre Belinga.

Cette fois, la Fédération camerounaise (Fécafoot) a dit « stop » à Volker Finke. Le technicien allemand, dont le contrat avait expiré depuis plusieurs semaines, n’a pas été reconduit dans ses fonctions par le Comité exécutif de la Fécafoot, ce 30 octobre 2015 à Yaoundé. L’ex-entraîneur de Fribourg est remplacé temporairement par son adjoint, Alexandre Belinga.

Ce dernier, ex-coach des moins de 20 ans, devra conduire les Lions indomptables lors de la double confrontation face au Niger, au 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, les 13 et 17 novembre 2015.

Le départ de Volker Finke était dans l’air depuis plusieurs mois. Il a toutefois fallu attendre la victoire de Tombi A Roko Sidiki à la présidence de la Fécafoot.

Bilan mitigé…

 
 

Nommé en mai 2013, Finke a vécu deux années et demi compliquées au Cameroun. Sa Coupe du monde 2014 a été catastrophique, avec une piteuse élimination au premier tour. Sa Coupe d’Afrique des nations 2015 a été un peu plus convaincante, malgré une sortie dès la phase de groupes.

Ses Lions indomptables avaient surtout fait naître des espoirs, après avoir étrillé la Côte d’Ivoire 4-1 en éliminatoires de la CAN 2015. Mais l’opération de rajeunissement de l’effectif, ponctuée par la retraite internationale de l’attaquant Samuel Eto’o, n’a pas été couronnée de succès.

Son bilan en 31 rencontres : 15 victoires, 10 nuls, 6 défaites, 41 buts marqués et 29 encaissés.

…et forte impopularité

Surtout, Volker Finke a fini par devenir très impopulaire au Cameroun. Pas une conférence de presse sans que les médias locaux réclament sa démission. Ces derniers lui ont reproché ses résultats et le grand pouvoir conféré au capitaine Stéphane Mbia. Volker Finke, affable et disponible à ses débuts, s’était progressivement retranché.

rfi

Les commentaires sont fermés.