1528DEDI
topblog Ivoire blogs

03 septembre 2015

Athlétisme : les médaillés africains remettent le couvert à Zurich

 

mediaLes Kényans Manangoi et Kiprop se retrouvent à Zurich après s'être disputés le titre mondial du 1500 mètres à Pékin.REUTERS/Damir Sagolj

De nombreux athlètes africains médaillés lors des Mondiaux de Pékin vont étrenner leur nouveau statut, ce jeudi 3 septembre lors du meeting de Zurich (Suisse), treizième étape de la Ligue de diamant.

Le repos, ce sera pour plus tard. Quatre jours seulement après la fin des Championnats du Monde d’athlétisme à Pékin (Chine), les athlètes reprennent le chemin de la compétition ce jeudi 3 septembre lors du meeting de Zurich (Suisse), treizième et avant-dernière étape de la Ligue de diamant. De nombreux champions du monde et médaillés africains seront présents sur la piste du Letzigrund. Certains jouent gros.

Devenu le premier sprinteur masculin du continent à s’imposer sur 400 mètres aux Mondiaux, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk peut conclure sa saison en beauté en remportant la Ligue de diamant. Actuellement deuxième derrière le Grenadin Kirani James, médaillé de bronze à Pékin, il doit absolument s’imposer sur le tour de piste suisse pour être sacré. Anaso Jobodwana, médaillé de bronze sur 200 mètres en passant pour la première fois de sa carrière sous la barre des 20 secondes, doit quant à lui terminer devant Alonso Edward et le Britannique Zharnel Hughes.

Parfum de revanche à Zurich

Premier pays d’Afrique à finir en tête du classement des nations en Championnats du monde d’athlétisme, le Kenya veut poursuivre sa razzia sur le demi-fond à Zurich. Alors que David Rudisha devrait assurer le spectacle sur un 800 mètres ne comptant pas pour le classement de la Ligue de diamant, Asbel Kiprop sera comme toujours très attendu sur le 1500 mètres. Le champion du monde kényan aura comme principaux adversaires ses compatriotes Elijah Manangoi, médaillé d’argent à Pékin, et Silas Kiplagat, qui peut encore remporter classement de la discipline. Attention également au Marocain Abdelati Iguider. Sauf improbable retournement de situation, Jairus Birech va terminer en tête du général sur 3000 mètres steeple. Mais le Kényan a un autre objectif, celui de prendre sa revanche sur ses coéquipiers Ezekiel Kemboi, Conseslus Kipruto et Brimin Kipruto qui l’avaient battu aux Mondiaux.

 

Il sera aussi question de revanche sur le 800 mètres féminin. Seulement troisième à Pékin après avoir dominé toute la saison, la Kényane Eunice Sum retrouve la championne du monde biélorusse Maryna Arzamasova pour un duel qui sent la poudre. Et que dire du 3000 mètres qui va opposer l'Ethiopienne Genzebe Dibaba, championne du monde du 1500 mètres, à celle qui l’a battue sur le 5000 mètres, sa compatriote Almaz Ayana. Enfin, après des Mondiaux très décevants (8e du 100 mètres, non partante sur le 200), la Nigériane Blessing Okagbare aura l’opportunité de se mesurer à nouveau à la meilleure sprinteuse du monde, la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce.

rfi

Les commentaires sont fermés.