1528DEDI
topblog Ivoire blogs

31 août 2015

Athlétisme: des Mondiaux records pour l’Afrique grâce au Kenya

 

mediaLe Kényan Asbel Kiprop.REUTERS/Lucy Nicholson

Le Kenya est devenu le tout premier pays d’Afrique à finir en tête du classement des nations en Championnats du monde d’athlétisme, ce 30 août à Pékin. Ces Mondiaux 2015 sont une édition record pour l’Afrique, avec 32 médailles dont 12 en or.

Les Championnats du monde 2015 marquent-ils un tournant dans l’histoire de l’athlétisme ? Pour la première fois, un pays d’Afrique a terminé en tête du classement des nations. Il s’agit du Kenya qui, avec 16 médailles dont 7 en or, a devancé la Jamaïque (12 breloques dont 7 dorées).

Autre fait inédit, ni les Etats-Unis, ni la Russie ne finissent sur l’une des deux premières marches du podium. Les Américains sont troisièmes avec 18 médailles dont 6 en or et les Russes seulement neuvièmes avec 4 petites médailles dont deux titres mondiaux.

Assiste-t-on à l’émergence d’une nouvelle hiérarchie en athlétisme ? Les mois à venir le confirmeront, si aucun(e) athlète n’est déclassé suite à un contrôle antidopage positif, comme c'est souvent arrivé ces dernières années.

La suspicion plane pour le moment sur le Kenya, pointé du doigt par des médias européens et suspecté suite aux contrôles positifs de deux athlètes avant ces Mondiaux 2015.

Le Sénégalais Lamine Diack, désormais ex-président de la Fédération internationale d'athlétisme (Iaaf), a prévenu : « On veut diaboliser le Kenya. » Même s'il a reconnu un risque : « Le Kenya n'a pas les moyens de faire tout ce qu'il faut pour lutter contre le dopage, je le clame depuis des années. Il faut leur créer la possibilité d'avoir une agence nationale de lutte antidopage, comme cela existe dans beaucoup de pays. »

Record de médailles pour l’Afrique

En attendant, cette 15e édition est celle de tous les records ou presque pour l’Afrique. Avec 32 médailles remportées, dont 12 en or, les représentants du continent ont fait mieux qu’aux Mondiaux 2013 et 2011 (29 médailles dont 9 en or).

Huit pays ont placé des athlètes sur le podium : le Kenya, l’Ethiopie, l’Afrique du Sud, l’Erythrée, l’Egypte, la Tunisie, le Maroc et l’Ouganda. C’est aussi bien qu’en 2013, 2003, 1997 et 1995.

A noter tout de même les fortes disparités continentales. Les pays d’Afrique de l’Est ont décroché 81% des médailles du continent. L’Afrique du Nord et l’Afrique australe se partagent le reste. L’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest achèvent en revanche ces Mondiaux 2015 sur un zéro pointé…

Hamad Kalkaba Malboum, le président de la Confédération africaine d’athlétisme, mesurait toutefois le chemin parcouru dans sa globalité : « C’est une très grande fierté pour le continent africain, vis-à-vis des efforts fournis depuis quelques années en organisant régulièrement des compétitions de jeunes. Ce travail commence à payer, on commence à en récolter les fruits. »

rfi

Afrobasket 2015: Le Nigeria détrône l’Angola

 

mediaLe Nigérian Alade Aminu au rebond face à l'Angola.Courtesy of Fiba Africa

L’équipe du Nigeria de basket-ball a décroché le premier titre de championne d’Afrique de son histoire et sa qualification directe pour les Jeux olympiques 2016, ce 30 août 2015 à Radès. Les Nigérians ont battu 74-65 les tenants du titre, les Angolais, en finale de l’Afrobasket 2015. La Tunisie, hôte du tournoi, a fini 3e devant le Sénégal.

L’Angola n’est plus le roi d’Afrique en basket-ball. L’équipe angolaise, qui restait sur onze sacres au cours des treize derniers Afrobasket, a mordu la poussière en finale de l’édition 2015. Les Angolais ont été battus sans contestation par une sélection nigériane supérieure, ce 30 août 2015, en finale du Championnat d’Afrique.

Le Nigeria a pourtant mal débuté son troisième rendez-vous au sommet avec l’Angola, après ceux perdus en 1999 et 2003. Les D’Tigers étaient ainsi menés 13-10 à la fin du premier quart temps. Mais, durant le second, la machine qui avait broyé le Sénégal en fin de demi-finale s’est mise en marche. Les Nigérians ont ainsi passé aux tenants du titre un 19-5 avant la pause.

Chamberlain Oguchi meilleur joueur de l'Afrobasket 2015

En début de seconde période, les Palancas Negras font jouer leur expérience et reviennent à huit longueurs de leurs rivaux. Mais les Ouest-Africains éteignent la contestation grâce à un tir à 3 points de l'ailier Andy Ogide (44-33, 27e). Celui-ci porte l’écart à +16, quelques instants plus tard.

Durant le dernier quart temps, même scénario : l’Angola revient à dix points du Nigeria. Mais l'arrière Chamberlain Oguchi, meilleur marqueur du match avec 19 points et meilleur joueur de la compétition, ruine les derniers espoirs angolais (64-51, 38e).

Les D’Tigers, largement vainqueurs au rebond (60 prises contre 37), s’imposent 74-65. Après trois échecs en finale de l’Afrobasket, les voilà enfin champions d’Afrique. Ils sont également qualifiés pour les Jeux de 2016 à Rio où ils représenteront l'Afrique.

Ils seront peut-être rejoints par l'Angola, la Tunisie 3e et le Sénégal 4e, qui prendront part à un tournoi de qualification olympique.

rfi

28 août 2015

Ligue 1: à Guingamp, Marseille veut confirmer l'effet Michel

 

mediaL'entraîneur de Marseille Michel en L1 contre Troyes, le 23 août 2015 au Stade VélodromeAFP/Archives
 

Marseille, vainqueur la semaine précédente contre Troyes 6-0, entend confirmer son rebond entamé avec l'arrivée du nouvel entraîneur Michel, dès vendredi à Guingamp (20h30) en ouverture de la 4e journée de Ligue 1.

Après deux défaites inaugurales, contre Caen puis à Reims (1-0 à chaque fois), l'OM a salué l'arrivée de l'ancien meneur de jeu du Real Madrid à sa tête par un festival de buts au Vélodrome. Grâce à ce succès convaincant, Marseille est passé meilleure attaque de Ligue 1 et pointe en 13e position, avec 3 points.

Son adversaire guingampais est quant à lui lanterne rouge, après n'avoir marqué aucun point lors de ses trois premiers matches. Battu à Bastia (3-0), par Lyon (1-0) et contre Nantes (1-0), l'EAG semble ne pas avoir encore digéré les départs de ses attaquants Claudio Beauvue et Christophe Mandanne.

Une opposition a priori pas encore trop relevée pour empêcher l'OM de confirmer son renouveau, même si le club olympien pourrait être privé pour cette rencontre de son meneur de jeu marocain Abdelaziz Barrada, très bon contre Troyes mais touché à une cuisse.

AFP

Vendredi 28 Août

(20h30) Guingamp - Marseille

Samedi 29 Août

(17h00) Caen - Lyon

(20h00) Rennes - Toulouse

Lille - GFC Ajaccio

Troyes - Montpellier

Angers - Nice

Reims - Lorient

Dimanche 30 Août

(14h00) Saint-Etienne - Bastia

(17h00) Bordeaux - Nantes

(21h00) Monaco - Paris SG