1528DEDI
topblog Ivoire blogs

29 juin 2015

Copa America : l'Argentine a les coudées franches

 

mediaLionel Messi, ici sous le maillot de l'Argentine, le 26 juin 2015, lors du quart de finale de la Copa America contre la Colombie.AFP PHOTO / PABLO PORCIUNCULA

L'élimination prématurée du Brésil ouvre un boulevard à l'Argentine de Lionel Messi, plus que jamais grand favori de la Copa America 2015. Mais ni le Chili, ni le Paraguay, ni le Pérou ne disputeront pas les demi-finales, mercredi et jeudi (heure française) en victimes expiatoires.

La Copa America 2015 devait être l'occasion pour le Brésil de redorer son blason, bien terni par le 7-1 infligé par l'Allemagne lors de la dernière Coupe du monde. Encore une fois, c'est le meilleur ennemi des Auriverde qui brille.

Car le Brésil a failli. En quart de finale, le Paraguay (1-1, 4-3 tab) a replongé la Seleçao dans ses tourments. Et ouvert grand la porte au rival argentin. Car, désormais, ni le Chili, ni le Pérou, ni le Paraguay ne semblent en mesure de rivaliser avec l'armada Albiceleste des Tevez, Lavezzi, Agüero, Lamela, Pastore, Di Maria et autres Higuain... La presse locale parle déjà de «honte» pour les hommes de Dunga.

L'Argentine connaît le Paraguay

Mercredi, Lionel Messi jouera donc sa place en finale contre le surprenant Paraguay mais le Barcelonais ne doit pas pour autant s'attendre à une promenade de santé. L'Albirroja n'est peut-être pas spectaculaire mais elle ne s'avoue jamais vaincue. Et l'Argentine a déjà  pu le constater lors de son premier match du tournoi qu'elle dominait 2-0, avant de devoir se satisfaire du nul (2-2).

Finaliste de la dernière édition, le Paraguay, dirigé par l'Argentin Ramon Diaz, jouera crânement sa chance. « Personne ne nous attendait vraiment quand on est arrivé ici, mais on a montré qu'on était une équipe unie », assure ainsi Derlis Gonzalez, le buteur du FC Bâle.

Alexis Sanchez fatigué

L'autre demi-finale oppose le Chili, pays-hôte du tournoi sud-américain, au Pérou, 3e en 2011. Un "clasico du Pacifique" sulfureux entre une Roja sevrée de titre et des Incas en feu autour de leurs papys trentenaires. Sur le papier, avec Arturo Vidal (Juventus), Claudio Bravo (FC Barcelone) mais surtout Alexis Sanchez (Arsenal), le Chili part favori.

« Mais il ne faudrait pas penser trop vite à la finale, sinon le Pérou va nous punir, car ils ont de très bonnes individualités », a prévenu Matias Fernandez, le milieu offensif de la Fiorentina. D'autant que Sanchez, qui sort d'une saison aussi étincellante qu'éprouvante avec les Gunners, déçoit.  « Les jambes ne suivent pas, je ne suis pas en forme », admet le joueur de 26 ans, cantonné à un seul but et une activité minime depuis le début du tournoi.

 

COPA AMERICA 2015 : LE PROGRAMME DES DEMI-FINALES (heure française)

Mardi 30 juin

Chili-Pérou à 1h30

Mercredi 1er juillet

Argentine-Paraguay à 1h30

Finale le samedi 4 juillet (match pour la 3e place le 3 juillet)

rfi,Nicholas Mc Anally

Les commentaires sont fermés.