1528DEDI
topblog Ivoire blogs

10 mai 2015

Giro-Tour de France: Le nouveau défi d’Alberto Contador

 

mediaAlberto Contador lors de la présentation des équipes du Giro 2015.AFP PHOTO / LUK BENIES

Alberto Contador a très bien commencé son Tour d’Italie 2015 en terminant à la deuxième place du contre-la-montre par équipe entre San Lorenzo al Mare et Sanremo derrière la formation australienne Orica-GreenEdge. Simon Gerrans a pris le maillot de leader ce samedi 9 mai. Contador compte bien faire le doublé Giro-Tour de France en 2015.

À 33 ans, le spécialiste des Grands Tours, Alberto Contador, connaît bien le Tour d’Italie avec deux participations et deux victoires en 2008 puis 2011 avant son déclassement. Le défi que se lance Contador - accomplir la même année le doublé Giro-Tour - ajoute un piment supplémentaire à l'intérêt de l'épreuve. L’Italien Marco Pantani reste le dernier coureur à l'avoir fait en 1998.

« Si un coureur peut le faire, c'est Alberto »

Face à lui, Contador devra se défaire de l’Australien Richie Porte, du Colombien Rigoberto Uran (2e en 2013 et 2014) ou encore de l’Italien Fabio Aru, révélé par sa troisième place de l'année passée. « Richie Porte a réussi un début de saison incroyable avec une victoire dans le Trentin, une course très montagneuse, mais ça ne veut rien dire », analyse Contador. « C’est à moi de les attaquer, de les distancer. Je déciderai, selon l’humeur, les évènements », ajoute El Pistolero qui annonce avoir une « grande équipe » autour de lui. « Il fait beau, le public est très chaleureux et j'ai de bonnes sensations. C'est un début de Giro parfait », a tenu à lancer Contador à l'issue du chrono par équipe.

Si le Giro est privé du vainqueur sortant, le Colombien Nairo Quintana, et du champion italien du moment, Vincenzo Nibali, le plus fort l'été dernier dans le Tour de France, la tâche s’annonce quand même compliquée pour Contador. Pourtant, ils sont nombreux à croire en ses possibilités, comme son coéquipier Ivan Basso, vainqueur du Giro en 2006 et 2010 et qui pense que « si un coureur peut le faire, c'est Alberto ».

 

Rester en forme jusqu'au Tour de France

Durant la troisième semaine de course, le Giro passe par des cols mythiques du nord du pays, le Mortirolo avant de rejoindre Aprica, les Fenestre (aux 9 derniers kilomètres en terre) sur la route de Sestrière à la veille de la conclusion milanaise. C’est certainement là que l’Espagnol tentera de faire la différence avec le maillot de leader sur les épaules ou alors tentera de le récupérer en attaquant ses adversaires.

Avec une seule victoire depuis le début de saison (une étape au Tour d’Andalousie), Alberto Contador affiche un maigre bilan avant son défi. Mais ce n’est pas quelque chose qui le déçoit. « J’ai moins travaillé en intensité durant l’hiver pour maintenir une forme linéaire. Mon niveau a été celui que j’avais prévu, un peu plus bas que les autres saisons, en pensant au doublé. Les premières courses ont servi de base pour l’entraînement. Je ne suis pas aussi fort qu’au départ du dernier Tour, mais juste en dessous. Sinon ce sera difficile de rester en forme jusqu’au Tour de France », explique-t-il. Les deux courses ne sont espacées que de cinq semaines. Un défi de taille quand on sait que récupérer physiquement après un Grand Tour n'est pas évident.

rfi

Les commentaires sont fermés.