1528DEDI
topblog Ivoire blogs

26 janvier 2015

CAN 2015 : le Congo surprend, le Burkina Faso rentre à la maison

 

mediaLe Congolais Prince Oniangue s'échappe entre les Burkinabè Charles Kaboré (g) et Djakaridja Koné (d).AFP PHOTO / KHALED DESOUKI
Avec un but de Thievy Bifouma et un autre de Fabrice Ondama N'Guessi lors de leur troisième match face au Burkina Faso à Ebibeyin ce dimanche 25 janvier, les Diables Rouges de Claude Le Roy sont qualifiés pour les quarts de finale (2-1). Le but burkinabè d’Aristide Bancé pour les Etalons n’a pas suffi.

Le Congo Brazzaville avait déjà inscrit une nouvelle page d’histoire grâce à une première victoire en phase finale de la Coupe d’Afrique des nations contre le Gabon (1-0). De quoi mettre fin à quarante-et-une années de disette. Ce soir, dans le stade d’Ebibeyin, les Diables Rouges dirigés par le Français Claude Le Roy viennent de se qualifier pour les quarts de finale. Avec leur inattendue première place de groupe (4 points), ils pouvaient se contenter d'un nul face au Burkina Faso.

Mais pourquoi ne pas continuer à remplir les livres d’histoire ? C’est ce qu’on fait les Diables Rouges en ouvrant le score en deuxième période grâce à Thievy Bifouma, qui profite d’un centre de Doré Ferebory et qui tacle le ballon (57e). Son deuxième but lors de cette phase finale - le premier joueur à faire un doublé en Guinée équatoriale – restera certainement dans les têtes. Dès le début de la rencontre, Bifouma s’était montré très actif en décochant par exemple un tir à ras de terre qui frôlait le poteau de Germain Sanou (25e). Le Congo qui a remporté l’édition 1972, peut désormais se prendre à rêver. Une deuxième réalisation signée Fabrice Ondama N'Guessi en fin de rencontre a conforté les Diables Rouges (88e) alors que le Burkina s'était repris à y croire après l'égalisation d'Aristide Bancé, deux minutes auparavant.

Aristide Bancé pour l’honneur

Dernier du groupe A, les Etalons devaient l’emporter par au moins deux buts d’écart. Les finalistes de la CAN 2013 en Afrique du Sud n’ont jamais trouvé les ressources nécessaires pour inverser la tendance. Si les attaquants burkinabè ont multiplié les occasions lors des deux premiers matches sans parvenir à marquer le moindre but, ils n’ont pas eu beaucoup plus de chance pour cette troisième rencontre décisive. Jonathan Pitroipa a multiplié les hors-jeu pendant toute la première période.

Si à la 42e minute Préjuce Nakpulma s’est montré réellement dangereux sur une ouverture de Pitroipa en prenant de vitesse la défense centrale congolaise, le Burkina Faso n’a pas eu beaucoup d’occasions pour espérer rester dans la course aux quarts de finale. Aucun tir cadré pendant toute la rencontre. A la 85e minute Bertrand Traoré profite d’un moment de cafouillage pour pousser le ballon au fond des buts. Mais l’arbitre siffle une faute. A la 86e minute, Aristide Bancé devance la défense et égalise du plat du pied. Insuffisant pour continuer l’aventure, d'autant que le Congo reprend presqu'aussitôt ses distances. Les Etalons, qui avaient régalé leur public il y a deux ans en Afrique du Sud, repartent sans avoir pesé une seule fois dans ce groupe A qu'ils finissent à la dernière place (1 point).

rfi, Farid Achache

Les commentaires sont fermés.