1528DEDI
topblog Ivoire blogs

22 janvier 2015

Alain Traoré : « On n’a pas eu la chance avec nous »

 

mediaLe Burkinabè Alain Traoré (en vert) au combat avec l'Equato-Guinéen Ivan Zarandona.REUTERS/Amr Abdallah
 

La frustration était énorme dans le camp burkinabè après le match nul 0-0 face à la Guinée équatoriale, ce 21 janvier à Bata, au premier tour de la CAN 2015. « On a un problème en attaque », a notamment souligné le milieu de terrain Alain Traoré. Réactions.



Deux matches, beaucoup d’occasions, mais toujours pas le moindre but pour l'équipe du Burkina Faso durant cette CAN 2015. La plus mauvaise attaque du tournoi s’interroge sur son incapacité à faire trembler les filets adverses, après un nul 0-0 face à la Guinée équatoriale, ce 21 janvier à Bata, dans le groupe A. « On a toujours le même problème d’efficacitéoffensive, soupire le milieu de terrain Alain Traoré. On a beaucoup d’occasions de but en première mi-temps. On maîtrise le match. Heureusement, on n’a pas encaissé de but ».

« On n’a pas eu la chance avec nous, ce soir, ajoute le pensionnaire du club français Lorient.On a touché deux fois les poteaux. On n’arrive pas à marquer. Je ne sais pas ce qui se passe. On a un petit problème en attaque ».

« Au niveau du jeu, on arrive toujours à être bon, à se créer des occasions, affirme l’attaquant Jonathan Pitroipa. Ce qui nous manque, c’est la chance ». Il rappelle : « En 2013, on avait la chance de prendre moins de buts et on arrivait à en marquer. Il faut relever la tête et ne pas baisser les bras ».

Le Burkina Faso, vice-champion d’Afrique, est en difficulté dans le groupe A et la qualification pour les quarts de finale s’est encore éloignée, ce mercredi. « On n’est pas content, parce que la tâche devient vraiment difficile pour nous », souligne le milieu de terrain Mohamed Koffi. « On n’a plus rien à perdre maintenant. Il faut absolument gagner ce dernier match » contre le Congo, conclut-il.

« Ce 1-1 est bon pour nous »

Côté équato-guinéen, la déception n’était pas aussi palpable malgré le score de parité. « On a manqué un peu d’efficacité, assure Roben Obama Nsué. On savait que ça allait être un match difficile, parce que le Burkina Faso a perdu son premier match contre le Gabon » et voulait donc se rattraper. « Les Burkinabè ont eu de bonnes occasions de but, mais nous aussi on a eu de bonnes de marquer, avance le milieu de terrain. Il y a eu des situations de jeu où on aurait pu avoir des penalties. Mais l’arbitre n’a rien sifflé. Donc je trouve le résultat plutôt équitable. Ce 1-1 est bon pour nous ».

rfi, David Kalfa

 

Les commentaires sont fermés.