1528DEDI
topblog Ivoire blogs

21 janvier 2015

CAN 2015: Ivoiriens et Guinéens veulent positiver malgré le nul

 

mediaLe Guinéen Kevin Constant et l'Ivoirien Yaya Touré à la lutte.REUTERS/Amr Abdallah Dalsh
 

Malgré un match nul 1-1 entre la Côte d’Ivoire et la Guinée au premier tour de la CAN 2015, les deux équipes voulaient positiver, ce 20 janvier à Malabo. Les Ivoiriens ont ainsi loué l’état d’esprit qui leur a permis d’égaliser, même en étant en infériorité numérique. Les Guinéens, eux, se disent satisfaits du point pris. Réactions.

 Un mot d’ordre général après le Côte d’Ivoire-Guinée de ce 20 janvier à Malabo : PO-SI-TI-VER. Pourtant, le match nul 1-1 au premier tour de la CAN 2015 satisfait sans doute plus les Ivoiriens que les Guinéens. Réduits à dix contre onze après l’expulsion de Gervinho, menés au score, les « Eléphants » sont tout de même parvenus à inverser la tendance.

« Ce qu’il faut retenir, c’est le positif, l’abnégation et la détermination qu’a mis l’équipe, en deuxième période, lance son capitaine Yaya Touré. Parce qu’à dix, ce n’était pas évident de revenir au score. Surtout quand on joue avec une chaleur accablante. Je crois que les gars ont été exemplaires. Ce point est donc bon à prendre pour la suite du tournoi ».

« À la pause, on s’est dit qu’il fallait jouer avec plus de fierté, parce qu’on a trop laissé les Guinéens  jouer, explique Kolo Touré. En seconde période, on a bien réagi. Le coach [Hervé Renard] nous a poussés ». Le défenseur central ajoute : « Je pense qu’on a joué avec beaucoup d’expérience et c’est pour ça qu’on est revenu. […] On a été un peu surpris par la Guinée, il faut le reconnaitre. […] Et je pense que cette équipe de Guinée va surprendre beaucoup d’autres équipes. »

Constant : « Personne ne nous voyait à ce niveau-là »

Du côté du Sily, en tout cas, on oscille entre fierté et frustration. « On a quand même un peu de regrets, vu qu’on était en supériorité numérique pendant vingt minutes, soupire le défenseur Florentin Pogba. On aurait pu conserver le score de 1-0. Malheureusement, on ne l’a pas fait, on s’est précipité. Et la Côte d’Ivoire a bien contré sur un bon ballon de Yaya Touré. Mais on va se contenter de ce point du match nul ».

« On savait que la Côte d’Ivoire avait une bonne équipe et que, même réduits à dix, les Ivoiriens pouvaient faire quelque chose », analyse de son côté le gardien de but Naby Yattara.

Enfin, le milieu de terrain Kevin Constant relativise : « Personne ne nous voyait à ce niveau-là. On a une équipe très jeune, avec de la qualité, de la ressource. On a démontré ce soir qu’on savait jouer au ballon. Malheureusement, on n’a pas su le faire pendant nos temps forts en deuxième période. […] Avant le match, on aurait peut-être signé pour ce match nul. Après, vu la physionomie de la rencontre, on espérait empocher les 3 points. Ce point pris ce soir va quand même nous mettre en confiance pour la suite de la compétition. »

Gervinho : « Ce carton rouge n’était pas mérité »

Finalement, le plus malheureux, ce soir-là, à Malabo, c’était sans doute Gervinho, exclu pour avoir giflé le Guinéen Naby Keita. « J’espère rater juste un match, a commenté l’intéressé après coup. Pour moi, ce carton rouge n’est pas logique, ce n’était pas mérité. Il (Keita) m’a marché sur le pied. J’ai été surpris. J’ai voulu faire un geste signifiant "arrête !" et ma main est partie. Je suis vraiment déçu de cette décision de l’arbitre parce que je pouvais apporter beaucoup à mon équipe. Je suis content cela dit parce que mes coéquipiers ont sauvé mon match, celui de l’équipe et celui de tout le pays

rfi, David Kalfa

Les commentaires sont fermés.