1528DEDI
topblog Ivoire blogs

19 janvier 2015

CAN 2015: Ghana-Sénégal, une grande affiche en perspective

 

mediaAndré Ayew, un des piliers de l'équipe du Ghana.REUTERS/Jean-Paul Pelissier
 

Le premier match du groupe C à Mongomo lundi 19 janvier s'annonce très disputé. D’un côté, un Ghana avide de redorer son blason après un Mondial 2014 raté. De l’autre, un Sénégal impatient de prouver qu'il est bien revenu à son meilleur niveau après quelques années difficiles.

 

Le premier grand choc du groupe C se profile lundi à Mongomo avec une rencontre entre le Ghana et le Sénégal. Le Ghana des frères Ayew, doit se racheter d'une Coupe du monde ratée, entre élimination dès le premier tour et problèmes de discipline. « On va commencer notre tournoi est tout est OK. On doit être patient. Il s’est passé des choses à la Coupe du monde mais c’est derrière nous », raconte André Ayew. Après avoir changé trois fois d’entraîneur, les coéquipiers du Marseillais vont devoir relever un nouveau défi.

Deux revanches dans l'air

Equipe phare du continent africain, le Ghana, dirigé par l'Israélien Avram Grant, a une revanche à prendre. Si les Black Stars ont été présents dans le dernier carré lors des quatre dernières éditions, ils n’ont plus remporté le titre depuis 1982. « C’est un moment important et intéressant pour moi. Nous avons beaucoup de bons joueurs », indique l'ancien coach de Chelsea. Il devra néanmoins se passer d’Asamoah Gyan, le capitaine, atteint de paludisme. André Ayew s’attend à une forte opposition de la part des Sénégalais. « Ca fait longtemps que le Sénégal n’a pas fait de résultats dans cette compétition et ils vont être très motivés. Dans cette poule, il n’y a pas de favori. Nous sommes tous favoris ».

Les Lions de la Teranga, les seuls dans ce groupe C à n’avoir jamais remporté le trophée, vont-ils créer la surprise pour leur premier match ? Le dernier séjour du Sénégal en Guinée équatoriale s'était soldé par trois défaites, en 2012. Aujourd’hui dirigé par le Français Alain Giresse, Papiss Cissé et ses coéquipiers n'ont encaissé qu'un seul but en parcours de qualifications. « On aura des adversaires difficiles durant cette phase de groupe, le Ghana est une grande équipe du continent », prévient Alain Giresse qui a l’ambition d’aller le plus loin possible et qui est heureux de retrouver « l’excitation » et le « bonheur » de cette compétition.

« 2012 c’est du passé. On a le meilleur entraîneur et c’est important », tient à souligner le gardien des Lions, Bouna Coundoul. Le Sénégal et son effectif de luxe (Cissé, Sow, Diouf, Sané, Mané, Ndoye) s’est donné les moyens de briller en Guinée équatoriale. Après un séjour au Maroc et deux victoires en matches de préparation, les Lions de la Teranga sont prêts à rugir de nouveau.

rfi, Farid Achache

Les commentaires sont fermés.