1528DEDI
topblog Ivoire blogs

16 janvier 2015

CAN 2015: Qui sont les principaux absents ?

 

mediaL'Ivoirien Didier Drogba durant la Coupe du monde 2014 au Brésil.REUTERS/Yves Herman
 

Des retraites internationales de Didier Drogba et Samuel Eto’o, en passant par les refus de Mario Lemina et Ismaël Bangoura, les blessures de Cheick Diabaté et Diafra Sakho, et les joueurs écartés tels Demba Ba et Michael Essien, voici une liste des principaux absents de cette CAN 2015 qui débute samedi 17 janvier.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive. Elle pourrait même s’allonger d’ici le coup d’envoi de cette Coupe d’Afrique des nations qui débute samedi 17 janvier en Guinée équatoriale. De nombreux joueurs vont manquer cette compétition et les raisons sont nombreuses : retraites internationales, blessures, non-convocation, élimination lors des éliminatoires, etc. Nous avons choisi de sélectionner quelques grands noms, des membres importants des équipes nationales, des joueurs de talent qui cartonnent avec leur club ou qui ont connu de beaux succès avec leur sélection par le passé. Mais qui ont tous un point commun : cette trentième édition de l’épreuve se déroulera sans eux.

Les retraités internationaux

Quelques grands noms du football africain vont rater la trentième édition de la Coupe d’Afrique des nations sur les terrains de la Guinée équatoriale. A commencer par Didier Drogba, double finaliste de la compétition (2006, 2012), qui a pris sa retraite internationale au lendemain de la Coupe du monde au Brésil. Malgré les dernières relances d’Hervé Renard, le sélectionneur des Eléphants, le buteur de Chelsea n’a pas souhaité revenir sur sa décision. L’ex-coach de la Zambie devra également se passer du défenseur Didier Zokora, 34 ans, qui a décidé de ne pas participer à une septième CAN. Au Gabon, Daniel Cousin, 37 ans, va s’installer lui sur le banc en tant que manager général après avoir rangé les crampons fin 2013. Enfin, le Cameroun devra définitivement faire sans son avant-centre vedette Samuel Eto’o. Après plusieurs revirements par le passé, Eto’o, vainqueur de la CAN 2000, a préféré tirer un trait sur le maillot des Lions Indomptables, tout commeJean II Makoun qui a disputé son dernier match face au Brésil le 23 juin dernier lors du Mondial.

 

Cheick Diabate (g) après son but contre le Ghana, le 11 février 2012.AFP PHOTO / ALEXANDER JOE

Les joueurs blessés

Le Sénégal, qui bénéficie d’un vivier important en attaque, va néanmoins devoir se passer du buteur de West Ham, Diafra Sakho, 8 buts cette saison en Premier League, touché au dos et mis au repos pour plusieurs semaines. Longtemps incertain, Sadio Mané, la perle de Southampton, devrait en revanche tenir sa place dans le groupe d’Alain Giresse. Autre attaquant forfait, le Bordelais Cheick Diabaté, fer de lance de la sélection malienne, qui va se faire opérer prochainement du genou. La Tunisie, très touchée par ces mésaventures, devra quant à elle palier la blessure au pied de son milieu offensif Anis Ben Hatira (Herta Berlin), et les absences de ses attaquantsSaber Khalifa (Marseille) et Fakhreddine Ben Youssef (qui vient de signer au FC Metz, en provenance du CS Sfaxien), victime d’une élongation. Le Ghana, amputé de l’un des joueurs importants du dispositif d’Avraham Grant, Abdul-Majeed Waris, n’est pas en reste. Tout comme l’Algérie, favorite de la compétition, privée du défenseur de Trabzonspor,Essaid Belkalem, joueur important du dispositif de Christian Gourcuff, et contraint également de se passer du jeune milieu de Newcastle, 22 ans, Mehdi Abeid.

Les refus

Refuser de participer à une Coupe d’Afrique des nations n’est pas une nouveauté. Régulièrement, les joueurs concernés expliquent leur absence par une blessure ou une douleur, privilégiant ainsi une récupération au sein de leur club. Rarement, en revanche, des footballeurs affirment haut et fort leur désir de ne pas porter leur maillot national pour rester à disposition de leur employeur. A 21 ans, le milieu de Marseille Mario Lemina, appelé pour la première fois par le sélectionneur gabonais Jorge Costa, a préféré décliner cette convocation pour se consacrer à sa belle saison en Ligue 1. Brice Dja Djé Djé a pris la même décision. L’Ivoirien de 24 ans, titulaire avec l’OM au poste de latéral droit, a utilisé des arguments identiques, sans pourtant autant fermer « la porte à la sélection », selon ses dires. C’est le cas également des Guinéens Ismaël Bangoura (FC Nantes) et Bouna Sarr (FC Metz), jamais convoqué jusqu’alors.

 

Le Camerounais Alexandre Song exclu lors du match face à la Croatie, en Coupe du monde 2014. Son dernier match avec le maillot camerounais.REUTERS/Andres Stapff

Les joueurs non-retenus

Michel Dussuyer, le sélectionneur guinéen, a-t-il toujours en travers de la gorge l’absence de « Lass » Bangoura, son attaquant, lors d’un rassemblement en octobre dernier ? Le joueur qui évoluait au Rayo Vallecano en Espagne, avant d’être prêté début janvier à Grenade, avait fait polémique en affirmant se plier à une demande de son club qui craignait une contamination par le virus Ebola. Résultat, l’entraîneur français a décidé de se passer de lui pour cette CAN 2015. Christopher Katongo, l’une des stars de l’équipe zambienne, ne participera pas, lui non plus, à la compétition, tout comme Jacob Mulenga (FC Utrecht). Du côté du Cameroun, Volker Finke a tranché dans le vif : exit Alexandre Song (West Ham, ex-FC Barcelone), qui a, du coup, décidé de prendre sa retraite internationale, et Benoît Assou-Ekotto (Tottenham), qui ne joue plus avec son club. Le Ghana et son patron Avram Grant ont eux-aussi décidé de se passer de quelques stars, auteurs par le passé de quelques mouvements d’humeur.Sulley Muntari (Milan AC) et Kevin-Prince Boateng (Schalke 04) resteront avec leur club, tout comme Michael Essien (Milan AC). 
A 30 ans, Issam Jemaa ne verra pas la Guinée équatoriale. L’ex-buteur de Lens, aujourd’hui au Qatar, a été ignoré par Georges Leekens malgré un glorieux passé avec la Tunisie. En RD Congo, c’est l’absence de Trésor Mputu qui a fait les gros titres, mais Florent Ibenge a estimé que son attaquant n’était pas prêt physiquement pour disputer une telle compétition. Au Sénégal, il a longuement été question du verdict d'Alain Giresse, qui a choisi d'écarter l'ex-attaquant de Chelsea Demba Ba (Besiktas) qui n'avait déjà pas été convié aux derniers matchs des éliminatoires. Claude Le Roy, le coach du Congo-Brazzaville, n’a pas hésité à se priver de Christopher Maboulou (SC Bastia), pourtant pré-convoqué, lassé par le retard du joueur pour se présenter au rassemblement de son équipe nationale. Du côté de l’Algérie, Christian Gourcuff a décidé de se passer d’Hassan Yebda et surtout de Mehdi Mostefa, pourtant présent lors du Mondial brésilien. Enfin,Thulani Serero, milieu de l’Ajax Amsterdam, et grand espoir de l’Afrique du Sud ne participera pas à cette trentième édition.

Les joueurs non-qualifiés

On les attendait. Ils auraient pu être les stars de cette CAN 2015. Ce ne sera pas le cas. NiEmmanuel Adebayor, ni Vincent Enyeama ne pourront étaler leur talent et tenter de décrocher le titre tant convoité. Adebayor, star du Togo, avait pourtant retrouvé les Eperviers lors des éliminatoires après avoir boycotté sa sélection durant plusieurs mois. Mais le buteur de Tottenham n’a pas réussi à qualifier son équipe nationale... Champion d’Afrique 2013, Vincent Enyeama restera lui-aussi en Europe. Le gardien de Lille, nommé dans la liste de trois finalistes de la Confédération africaine de football pour le titre de meilleur joueur de l’année (décerné à Yaya Touré), a vécu une cruelle désillusion. Malgré un beau parcours au Brésil, cet été ponctué par une élimination en huitièmes de finale face à la France, le Nigeria n’a pas réussi à s’extraire des qualifications. Un glorieux absent. Un de plus.

rfi,Romain Schué 

Les commentaires sont fermés.