1528DEDI
topblog Ivoire blogs

12 janvier 2015

CAN 2015: la Ligue 1 voit partir cinquante-deux joueurs

 

mediaL'Ivoirien Max Gradel, blessé, ira tout de même à la CAN au grand dam de Saint-Etienne.REUTERS/Maxim Shemetov
    Tous les deux ans, les clubs de Ligue 1 doivent laisser partir leurs joueurs africains pour la Coupe d’Afrique des nations. Une angoisse pour les clubs français qui ont le plus gros contingent d’Africain en Europe loin devant la Belgique. Et sur les vingt clubs, personne ne déroge à la règle.

 

Lors des quatorze premières journées de la Ligue 1, à la mi-novembre, ils étaient cent joueurs africains à déjà avoir foulé les pelouses françaises. Aujourd’hui, ils sont cinquante-deux à prendre part à la Coupe d’Afrique des nations 2015 en Guinée équatoriale. Sur les seize pays en lice, on compte soixante-dix Africains qui jouent dans l'hexagone.

Lyon et Bordeaux très sollicités

Dans le championnat français, ils sont vingt clubs à faire évoluer des joueurs africains. À part le Paris Saint-Germain qui ne compte que l’Ivoirien Serge Aurier, les autres formations en ont plusieurs.

Pour cette trentième Coupe d’Afrique des nations, cinquante-deux joueurs de Ligue 1 évolueront en Guinée équatoriale. Et c’est le club de Lyon qui verra partir un maximum de joueurs dont le Camerounais Henri Bedimo (5). Le natif de Douala qui a commencé sa carrière internationale en 2009 n’a participé qu’à une seule CAN en 2010. L’OL qui se place pour le moment à la deuxième place du Championnat français va donc devoir composer. Autre club qui a du souci à se faire sans ses joueurs africains : Bordeaux. Et encore, le Malien Cheick Diabaté, blessé, ne fait pas parti du voyage. A Bordeaux, c’est le Tunisien Wahbi Khazri qui devrait manquer le plus. L’ancien joueur de Bastia comptait dix-huit matches et cinq buts avant la trêve.

Marseille, leader la L1, se passera de trois joueurs

Marseille, champion d’automne, va se séparer de trois joueurs, dont le Ghanéen André Ayew. Un habitué des compétitions sur le continent africain. Sous les ordres de Claude Le Roy, le fils Abedi Pelé a commencé sa carrière internationale avec le Ghana en 2007. Finaliste face à l’Égypte en 2010 en Angola, André Ayew n’avait pas participé à la CAN 2013 après avoir été exclu de la sélection par son entraîneur. Un autre Phocéen, Nicolas Nkoulou (Cameroun) manquera aussi dans les plans de l'entraîneur argentin Marcelo Bielsa. Le latéral droit ivoirien de Marseille, Brice Dja djédjé, donne la priorité à son club plutôt qu'à la sélection ivoirienne. Tout comme l'attaquant de Nantes Ismaël Bangoura avec la Guinée.

Si le premier du championnat va devoir composer, ce sera la même histoire avec les trois relégables (Evian-Thonon-Gaillard, Bastia et Caen). Pour Evian c’est une belle épine dans le pied. Le club laisse partir Djakaridja Kone (Burkina Faso), un des milieux importants de l’équipe. Sans compter les défenseurs Jonathan Mensah (Ghana) et Cédric Mongongu (RDC).

Sur les cinquante-deux joueurs de Ligue 1, ce sera la Côte d’Ivoire d’Hervé Renard qui sera la plus représentée avec huit athlètes juste devant le Sénégal d’Alain Giresse (7). Pendant presque un mois, tous ces joueurs retrouveront la chaleur (environ 30°), un vrai choc thermique.

Mais les vingt clubs de Ligue 1 pourront toujours se consoler : en 2010, Nice avait dû laisser filer en Angola huit éléments.

rfi, Faride Achache

 

Les commentaires sont fermés.