1528DEDI
topblog Ivoire blogs

24 septembre 2014

Présidence de la FIFA: La CAF soutient Blatter sans surprise

 

mediaJoseph Blatter (à gauche) et Issa Hayatou, à Marrakech en mars 2013.AFP PHOTO/FADEL SENNA
 

Sans surprise, le Comité exécutif de la CAF, l’organe suprême de la Confédération africaine de football, a annoncé son soutien à Joseph Blatter, le président de la Fédération internationale (FIFA), pour l’élection de mai 2015. Explications.

En mai 2015, l’Afrique votera Joseph Blatter pour l’élection du président de la Fédération internationale de football (FIFA). C’est en tout cas le souhait du Comité exécutif de la Confédération africaine football (CAF) qui préfère donc « Sepp » Blatter à Jérôme Champagne, son rival. Dans un communiqué, l’organe suprême de la CAF invite en effet ses délégués à opter pour le président sortant, en place depuis 1998.

Dans un communiqué, la CAF explique notamment : « Considérant sa volonté affirmée de garantir à l’Afrique une représentativité en adéquation avec sa représentation au sein de la FIFA, dans les compétitions de même que dans les instances décisionnaires et sportives de l’instance faîtière du football mondial, […] (nous) décidons unanimement d’accorder notre soutien à la candidature de Joseph Sepp Blatter à la présidence de la FIFA. »

Comme en 2011, l’Afrique s’est donc prononcée en faveur du statu quo. Ce n’est pas vraiment une surprise. En 2002, Issa Hayatou, le président de la CAF depuis 1988, s’était vainement présenté face à Joseph Blatter. Plusieurs délégués africains avaient voté en faveur du Suisse. Le Camerounais en a conservé une certaine amertume. Mais, depuis une dizaine d’années, les deux anciens rivaux entretiennent une relation stratégique.

Le bout de pain d’Issa Hayatou

Joseph Blatter a ainsi soutenu l’attribution de la Coupe du monde 2010 à un pays africain (l’Afrique du Sud). Le président sortant a également ménagé Issa Hayatou, rendant un hommage appuyé au patron de la CAF lors de sa réélection controversée en mars 2013 à Marrakech, durant laquelle il était le seul candidat.

La CAF, qui est la confédération comptant le plus de fédérations affiliées à la FIFA (54), mise sur Joseph Blatter pour obtenir une sixième place en phase finale de Coupe du monde. A l’heure actuelle, l’Afrique a le droit à cinq représentants sur les trente-deux pays qualifiés.

En janvier 2014, en marge du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2014), Issa Hayatou avait employé une métaphore ambiguë pour illustrer les relations entre la Fédération internationale et l’Afrique. Il avait exhorté la FIFA à aider le football africain comme un nanti qui jetterait un bout de pain à un orphelin, par la fenêtre…

rfi,David Kalfa

Les commentaires sont fermés.