1528DEDI
topblog Ivoire blogs

04 septembre 2014

CAN 2015 : les choses sérieuses commencent en éliminatoires

 

L'Ivoirien Gervinho avant la Coupe du monde 2014.Reuters
 

La phase de poules des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2015 débute ces 5 et 6 septembre 2014. Quatorze matches sont au programme. Des rencontres qui se disputeront sans le Camerounais Samuel Eto’o et l’Ivoirien Didier Drogba. Les deux « monstres sacrés » du football africain ont annoncé leurs retraites internationales.

Cette fois, les choses sérieuses commencent en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2015 de football. La phase de poules débute en effet ces 5 et 6 septembre 2014, avec la première « journée ».

Vingt-huit équipes, réparties en sept poules de quatre pays, vont se disputer les quinze places disponibles pour la phase finale au Maroc (17 janvier-8 février). Les deux premiers de chaque groupe, ainsi que le meilleur troisième (tous groupes confondus), seront qualifiés pour la CAN 2015.

Les favoris entrent en piste

Les vingt-et-une meilleures équipes africaines avaient été exemptées des deux premiers tours des éliminatoires. Résultat : les favoris font leurs entrées en piste ce week-end. Et les premiers matches-chocs vont donc avoir lieu.

L’équipe du Sénégal défie ainsi celle de l’Egypte, le 5 septembre à Dakar, dans le groupe G. Les Sénégalais vont jouer sur leur sol, dans le Stade Léopold-Sédar-Senghor, pour la première fois depuis octobre 2012. Le stade de Dakar – le seul du pays qui soit aux normes internationales – avait été interdit d’usage par la Confédération africaine de football, après des violences lors de Sénégal-Côte d’Ivoire, en éliminatoires de la CAN 2013.

Un changement d’ère

L’autre affiche de cette première journée sera RD Congo-Cameroun, le 6 septembre à Lubumbashi, dans le groupe D. Cette rencontre aura forcément une saveur particulière, puisqu’elle se déroulera sans le Camerounais Samuel Eto’o.

En l’espace de quelques jours, les attaquants Eto’o (33 ans) et Didier Drogba (36 ans) ont annoncé leurs retraites internationales respectives avec les équipes du Cameroun et de la Côte d’Ivoire. C’est donc une nouvelle ère qui s’ouvre, sans les deux meilleurs footballeurs africains des dix dernières années. Les Ivoiriens devront ainsi se débrouiller sans leur avant-centre vedette, face à la Sierra Leone, le 6 septembre à Abidjan.

Le virus Ebola, facteur X

Après bien des revirements, Côte d’Ivoire-Sierra Leone (groupe D) se déroulera dans la capitale économique ivoirienne. Par mesure de précaution, les autorités locales avaient demandé à ce que la rencontre soit délocalisée à cause du virus Ebola qui sévit sur le sol sierra-léonais. Mais, au final, seule la rencontre Guinée-Togo a été délocalisée (à Casablanca, au Maroc) pour raisons sanitaires.

La Fédération sierra-léonaise aurait toutefois demandé à disputer son deuxième match, prévu le 10 septembre à Freetown face à la RDC, sur le sol congolais. Au lieu de jouer à domicile, les Sierra Léonais vont peut-être disputer la deuxième « journée » à l’extérieur…


Vendredi 5 septembre –

Soudan – Afrique du Sud, à Omdurman (groupe A)

Guinée – Togo, à Casablanca au Maroc* (gpe E)

Sénégal – Egypte, à Dakar (gpe G)

Samedi 6 septembre –

Nigeria – Congo, à Calabar (groupe A)
Mali – Malawi, à Bamako (gpe B)
Ethiopie – Algérie, à Addis-Abeba (gpe B)
Burkina Faso-Lesotho, à Ouagadougou (gpe C)
Gabon – Angola, à Libreville (gpe C)
Côte d’Ivoire-Sierra Leone, à Abidjan (gpe D)
RD Congo-Cameroun, à Lubumbashi (gpe D)
Ghana – Ouganda, à Kumasi (groupe E)
Zambie – Mozambique, à Ndola (groupe F)
Niger – Cap-Vert, à Niamey (groupe F)
Tunisie – Botswana, à Monastir (groupe G)

*Guinée-Togo a été délocalisée à cause du virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest.

rfi, David Kalfa

Les commentaires sont fermés.