1528DEDI
topblog Ivoire blogs

12 août 2014

Algérie: le sélectionneur Christian Gourcuff expose sa philosophie

 

mediaLe Français Christian Gourcuff avec le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua.FAF
    Christian Gourcuff, le nouveau sélectionneur de l’équipe d’Algérie, a été présenté à la presse, ce 11 août 2014. Le Français a exposé ses ambitions et sa philosophie pour les « Fennecs », qu’il cite parmi les favoris pour la Coupe d’Afrique des nations 2015 au Maroc.

Christian Gourcuff, le nouveau sélectionneur de l’équipe d’Algérie, a fait connaissance avec la presse locale, ce 11 août 2014, une semaine après avoir paraphé un contrat de quatre ans.

« Entretenir la dynamique de la Coupe du monde »

L’ancien entraîneur du FC Lorient (France) a évidemment évoqué la qualification historique de la sélection algérienne pour les huitièmes de finale du Mondial 2014. « Cette équipe nationale a une génération de joueurs très intéressante, comme l’a prouvée la Coupe du monde, a-t-il affirmé. Je crois vraiment en son potentiel. D’une façon plus générale, je crois au potentiel du football algérien. C’est une sensibilité de jeu qui me correspond, avec une fibre créative et technique ». Il a ajouté : « Mon ambition est d'affirmer un style de jeu en équipe nationale. Je viens en Algérie avec mes idées. Non pas pour révolutionner le jeu algérien, mais pour apporter mon expérience dans cette affirmation d’un style de jeu. Evidemment, ça ne peut se faire que sur la durée. Et pour y parvenir, les résultats sur le terrain sont fondamentaux. »

Le Français de 59 ans a ensuite évoqué les défis les plus immédiats : « Le premier objectif pour l’équipe nationale est d’entretenir la dynamique créée par la Coupe du monde. Il y a les éliminatoires de la CAN 2015 qui arrivent très vite. » Il souligne : « La grosse difficulté va être de passer d’un statut de challenger à un rôle de favori. Durant la Coupe du monde, l’équipe d’Algérie a fait valoir sa générosité et sa solidarité. Mais, en Afrique, son statut a changé. »

Un travail de fond

Pour parvenir à ses divers objectifs, Christian Gourcuff veut effectuer un travail de fond : « Mon investissement va dépasser le cadre de l’équipe nationale. Je vais travailler notamment avec les « A’ » (l’équipe nationale locale, Ndlr) et avec la Direction technique nationale. Ce sont des éléments importants pour que le football algérien grandisse et exploite tout son potentiel. » Il précise : « Je serai installé à Alger pour m’intégrer totalement dans le monde du football algérien. »

Enfin, le successeur de Vahid Halilhodzic a informé qu’il allait collaborer avec un encadrement réduit et que Yazid Mansouri serait son adjoint principal. « Yazid sera d’une grande utilité, a souligné Christian Gourcuff. D’une part, parce qu’on se connaît bien. On a une vraie complicité relationnelle ; on a travaillé ensemble durant quatre années à Lorient. Il a été mon vice-capitaine. C’était important qu’il soit à mes côtés. Car il a une connaissance du football algérien et une légitimité qui seront très utiles ». Les deux hommes vont se mettre au travail très vite : les Algériens disputent leur premier match des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2015, en Ethiopie, le 5 ou le 6 septembre.

rfi,David Kalfa

Les commentaires sont fermés.