1528DEDI
topblog Ivoire blogs

11 août 2014

Championnats d’Afrique d'athlétisme: la Burkinabè Laetitia Bambara en or

 

media
La Burkinabè Laetitia Bambara championne d'Afrique du lancer du marteau.RFI / Christophe Jousset
 

Franck Elemba a remporté la première médaille du Congo-Brazzaville en Championnats d’Afrique d’athlétisme depuis dix ans, ce 10 août 2014 à Marrakech. Il s’est adjugé le bronze grâce à un lancer du poids à 18,74 mètres. Chez les femmes, la Burkinabè Laetitia Bambara s’est emparée de l’or en lancer du marteau, devant la Sénégalaise Amy Sène.

Les Championnats d’Afrique d’athlétisme 2014 ont commencé par une bonne  performance pour le Congo, ce 10 août à Marrakech. Le lanceur de poids Franck Elemba a décroché le bronze et la première médaille pour son pays depuis les Championnats d’Afrique de 2004… à Brazzaville. La dernière breloque (en bronze) avait été remportée par Celestin Kengué en décathlon, il y a dix ans.

Franck Elemba n’était pourtant pas totalement satisfait de sa performance. « Je suis ravi de la troisième place et d’être qualifié pour la Coupe continentale, a-t-il déclaré. C’est une fierté pour le Congo. Mais, pour moi, ce n’est pas du tout ça. On se sent super fort et en pleine forme, et ça ne sort pas (sic). J’ai donc du mal à être content de ma performance ».

Avec son lancer à 18 mètres 74, Franck Elemba a fini derrière les Sud-Africains Orazio Cremona (19,84 mètres) et Jaco Engelbrecht (18,87 mètres).

La Burkinabè Laetitia Bambara en or

 

La Burkinabè Laetitia Bambara, elle, était pleinement heureuse. Deuxième en 2012, elle est devenue championne d’Afrique en marteau, avec un lancer à 65,44 mètres. « Ça fait vraiment chaud au cœur, a-t-elle savouré. Je suis d’autant plus contente de cette première place que j’avais fini deuxième il y a deux ans pour quelques centimètres en moins. J’avais loupé la première place. Donc, c’est une belle revanche ». Bambara a en effet devancé la Sénégalaise Amy Sène (64,46 mètres), double tenante du titre, et la Tunisienne Sarah Ben Saad (60,97 mètres). C’est la quatrième médaille d’or du Burkina Faso dans l’histoire des Championnats d’Afrique d’athlétisme.

La troisième finale du jour, le 10 000 mètres hommes, a été remporté par l’Erythréen Nguse Amlosom (28 minutes, 11 secondes et 7 centièmes), devant le Marocain Mustapha Elaziz (28 minutes, 11 secondes et 36 centièmes), au grand dam des rares spectateurs présents dans le Grand Stade de Marrakech.

L’explication entre Ahouré et Okagbare aura lieu

Les séries et demi-finales des 100 mètres masculin et féminin ont par ailleurs eu lieu ce dimanche. Sans surprise, l’Ivoirienne Murielle Ahouré (11 secondes et 19 centièmes, meilleur chrono) et la Nigériane Blessing Okagbaré (11 secondes et 20 centièmes) se retrouveront en finale, ce 11 août. Ahouré, vice-championne du monde, se verrait bien triompher de sa rivale. « Ce serait super parce ce sont mes premiers Championnats d’Afrique. Sortir championne face à quelqu’un comme Blessing, qui est très forte, ce serait super ; c'est comme un duel ». Rendez-vous est pris entre les deux sprinteuses ouest-africaines, ce lundi à 17h TU.

rfi,David Kalfa

Les commentaires sont fermés.