1528DEDI
topblog Ivoire blogs

25 juillet 2014

Tour de France: Nibali flambe, les Français courent vers le podium

 

mediaIntraitable avec ses adversaires, Vincenzo Nibali l'est également avec les spectateurs un peu trop collants.REUTERS/Christian Hartmann
 

Sauf énorme surprise, il y aura un Français sur le podium du Tour de France à Paris, dimanche 27 juillet. Si Vincenzo Nibali a enlevé sa quatrième étape à Hautacam, les bonnes opérations du jour sont à mettre à l’actif des Français Thibaut Pinot et Jean-Christophe Péraud qui ont provisoirement éjecté Alejandro Valverde du podium.

Quelqu’un aurait-il pu suivre Vincenzo Nibali quand, quasiment au pied de la montée finale vers Hautacam, le maillot jaune a placé une attaque qui allait s’avérer décisive pour la victoire dans la 18e étape du Tour 2014 ? On ne le saura jamais. Autour de l’Italien, promis à un sacre à la romaine dimanche à Paris, ses adversaires n’ont même pas tenté de réagir. Pourquoi aller s’esquinter les guiboles à la poursuite d’un extraterrestre quand la vraie concurrence demeure là, si proche, si humaine, à portée de pédale ?...

 

Classement de la 18e étape, Pau - Hautacam  :  1. Vincenzo Nibali (ITA/AST) les 145,5 km en 4h04:17 ; 2. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) à 1:10 ; 3. Rafal Majka (POL/TIN) à 1:12 ; 4. Jean-Christophe Péraud (FRA/ALM) à 1:15 ; 5. Tejay Van Garderen (USA/BMC) à 1:15.

 

 

La performance de Nibali, on l’a alors mesurée tandis qu’il lâchait l’ancêtre Chris Horner  puis avalait tout cru Mikel Nieve-Iturralde, l’homme qui roulait en tête depuis le début de l’étape, sans même esquisser le moindre geste de compassion. A ce stade de la course, il restait encore 8 kilomètres d’ascension mais aucun espoir pour le Basque de la formation Sky d'atteindre le septième ciel.

Valverde éjecté du podium

Une fois débarrassé de cet encombrant patron, on fut enfin en état de régler les affaires de famille entre tous ceux – et ils ne sont plus guère nombreux – qui ont encore quelque chose à espérer dans ce Tour 2014.

Rafal Majka, toujours à l’affût de points pour que son maillot à pois du grand prix de la montagne ne se transforme par en maillot à poisse, lança les hostilités. Puis à 5,5 km du sommet, après avoir une fois encore profité d’un beau travail d’Arnold Jeannesson, Thibaut Pinot plaça une attaque d'autant plus franche qu'il se trouvait alors en tête de son groupe. Dans un premier temps, ses rivaux pour une place sur le podium ne réagirent pas. Puis Tejay Van Garderen et Jean-Christophe Péraud sautèrent sur son porte-bagages. Alejandro Valverde, en revanche, n’eut jamais la force de revenir sur le trio. Encore deuxième au départ de l’étape, l’Espagnol, qui avait donné des signes de faiblesse dans les jours précédents, était cette fois bel et bien battu. Contraint par les coureurs composant son groupe de poursuivants de faire tout le travail, Valverde s'époumonait à en perdre sa place sur le podium.

 

Classement général après 18 étapes : 1. Vincenzo Nibali (ITA/AST) 80h45:45 ; 2. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) à 7:10 ; 3. Jean-Christophe Péraud (FRA/ALM) à 7:23 ; 4. Alejandro Valverde (ESP/MOV) à 7:25. ; 5. Romain Bardet (FRA/ALM) à 9:27.

 

 

Sous l’impulsion d’un Pinot déchaîné – qui fit même le sprint pour la deuxième place de l’étape avec Majka en haut d’Hautacam, à l’issue d’une ascension hors catégorie –, Jean-Christophe Péraud, pourtant incapable de prendre le moindre relais, faisait, comme son cadet de la FDJ, une excellente opération.

Désormais deuxième et troisième du classement général, avec respectivement 15’’ et 2’’ d’avance sur Alejandro Valverde, Thibaut Pinot et Jean-Christophe Péraud devront défendre leur mince avance lors d’un contre-la-montre décisif samedi. Quoi qu’il arrive, sauf énorme contreperformance ou abandon, au moins un des deux Français finira sur le podium. Et, pourquoi pas, les deux ?

rfi,Jean-Damien Lesay

Les commentaires sont fermés.