1528DEDI
topblog Ivoire blogs

23 juin 2014

Mondial 2014: Didier Drogba superstar au Brésil, pays du foot

 

mediaLes fans de Didier Drogba sont nombreux au Brésil.
 

Durant cette Coupe du monde 2014, l’équipe de Côte d’Ivoire peut compter sur le soutien des Brésiliens grâce à l’aura de Didier Drogba. Malgré ses 36 ans, l’attaquant ivoirien est une véritable star dans le plus grand pays de football au monde.

De notre envoyé spécial à Aguas de Lindoia,

Les quelques 1000 supporters du petit stade municipal d’Aguas de Lindoia grondent de plaisir. Didier Drogba et ses partenaires de l’équipe de Côte d’Ivoire viennent dire adieu aux habitants de cette paisible station thermale de l’Etat de Sao Paulo. C’est là que les « Eléphants » ont élu domicile durant la fin de leur préparation et le premier tour de la Coupe du monde 2014.

L'Ivoirien Didier Drogba durant la Coupe du monde 2014 au Brésil.REUTERS/Yves Herman

Tous les jours, ils étaient des dizaines à jeter un œil devant l’hôtel des Ivoiriens, à guetter Didier Drogba, à demander aux journalistes présents de leur ramener un autographe du footballeur. Tous (et toutes) n’ont d’yeux que pour l’attaquant de 36 ans.

« Qu’il est beau Drogba ! », lance Maria, restée derrière les grilles de l’Estadio municipal Lenoardo Barbieri. Flavio, supporter francophone et francophile, explique : « Les gens l’aiment bien. On connaît le football, ici. Alors, quand les gens ont su que Didier Drogba allait venir ici, tout le monde était content. »

 

« C’est magnifique ce soutien »Il remet pourtant ça ce 22 juin 2014, multipliant les photos et les clins d’œil. Après un « selfie » avec Geoffroy Serey Dié et, en fond, la foule massée derrière, il lâche : « Ça fait plaisir. On est content de donner un peu de joie à nos fans. On a vraiment de la chance. »

Didier Drogba avait déjà pu mesurer sa côte de popularité lors du match Côte d’Ivoire-Japon (2-1). Son entrée à l’heure de jeu avait électrisé l’Arena Pernambuco de Recife, tétanisant du coup les joueurs japonais.

L’attaquant Max Gradel sourit : « C’est normal, parce que Didier est une légende. Ça ne nous étonne pas de le voir rendre tous ces gens heureux. »De son côté, Wilfried Bony regarde avec amusement les tribunes et son aîné cerné par les enfants et les appareils photos. « C’est par le travail qu’on devient ce qu’il est », mesure celui qui est titulaire à la place de Didier Drogba, depuis le début de cette Coupe du monde 2014. Plus généralement, il ajoute : « C’est magnifique ce soutien. Ça prouve que cette équipe nationale a aussi une dimension internationale. C’est vraiment important d’avoir des supporters partout dans le monde. Surtout que nous jouons au Brésil, le pays du football. » Visiblement, les Brésiliens ne sont pas blasés, malgré tous les grands joueurs venus du Brésil. Les Grecs, qui affronteront les Ivoiriens le 24 juin, sont prévenus : le public de Fortaleza soutiendra Didier Drogba.

RFI, David Kalfa

22 juin 2014

Transfert: Fabregas transféré à Chelsea

 

 

Le milieu de terrain espagnol du FC Barcelone Cesc Fabregas a déclaré jeudi avoir signé en faveur du club anglais de Chelsea. « J'ai considéré toutes les offres avec attention et je crois fermement que Chelsea est le meilleur choix », a déclaré l'ancien joueur d'Arsenal. Agé de 27 ans, Fabregas aurait signé pour cinq ans, le montant du transfert est estimé à 50,5 millions d'euros.

AFP

Mondial 2014:Maradona accuse la Fifa de favoriser les grosses équipes

 

 

Diego Maradona a accusé samedi la Fifa de vouloir sauver les grosses équipes au Mondial pour plaire aux sponsors, après le contrôle antidopage imposé à 7 joueurs du Costa Rica après le match face à l'Italie.

Le Costa Rica, qui avait battu l'Uruguay (3-1) la semaine dernière, a récidivé vendredi face à l'Italie (1-0), quatre fois Dtitrée en Coupe du monde, précipitant la sortie de l'Angleterre dès le premier tour. Selon le site internet de La Gazzetta, cinq joueurs du Costa Rica auraient subi un contrôle antidopage, en plus des deux normalement convoqués selon le protocole en vigueur. La Fifa s'est justifiée auprès du journal italien en indiquant que les cinq joueurs n'étaient pas disponibles pour les contrôles pré-tournoi. Réponse insuffisante pour Maradona, lui-même exclu du Mondial-1994 pour un contrôle positif à l'éphredine, qui a dénoncé une décision « contraire aux règles ». L'Argentin a insinué que le sort réservé aux Costaricains était dû au fait que les sponsors de la Fifa ne « paieront pas autant » que ce qu'ils avaient promis, si des grosses écuries comme l'Italie ne se qualifiaient pas pour les huitièmes de finale. « Cela arrive uniquement parce que certains sont ennuyés par le Costa Rica, que les grosses équipes n'aillent pas [au tour suivant], du coup les sponsors ne paieront pas ce qu'ils ont promis [de payer] », a-t-il dit. « Deux joueurs de chaque équipe doivent subir des contrôles antidopage. Je sais de quoi je parle, car ça m'est arrivé. Mais sept joueurs ? Je n'ai rien vu de tel. »

AFP