1528DEDI
topblog Ivoire blogs

12 juin 2014

Mondial 2014 : L'Arena Corinthians pas terminée

 

mediaLe stade Itaquera à Sao Paulo en mai dernier.REUTERS/Paulo Whitaker
 

C’est presque un petit miracle. Jeudi 12 juin, le Brésil lance sa Coupe du monde à Sao Paulo, dans un stade qui sent encore la peinture fraîche… L'Arena Corinthians, à l'est de la ville, n'est pas terminée.

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de l'Arena Corinthians, des centaines de personnes s’activent encore sous l’œil des badauds, à seulement vingt-quatre du coup d’envoi. Pas très loin de l’entrée destinée aux médias, un groupe d’ouvriers tente d’embellir tant bien que mal la pelouse extérieure. À l’intérieur, des câbles sont encore visibles, et on place encore des panneaux de signalisation.

Le stade devait être livré le 31 décembre 2013...

Hôte du match d'ouverture de la Coupe du monde, l'Arena Corinthians, devait être terminée il y a plusieurs mois. Avec trois morts sur le chantier, le pari est perdu. Le milliard de téléspectateurs qui regardera ce match d’ouverture ne pourra pas se rendre compte de l’ampleur des dégâts. Mais la réalité est cruelle. D’ailleurs, l’inauguration partielle du stade avait été faite aux pas de course en présence de la chef d'État brésilienne Dilma Rousseff, le 11 mai denier. Le stade devait être livré à la FIFA le 31 décembre 2013.

Il y a deux jours, nous avons croisé un ouvrier en train de poser les pupitres pour la tribune de presse. Les loges VIP sont à peine terminées et les stands des sponsors officiels ne sont toujours pas en place. Encore la semaine dernière, les électriciens s’activaient pour terminer l’éclairage public à l’extérieur du stade. L'Arena Corinthians n’a jamais été testé en configuration Coupe du monde. Lors des deux rencontres organisées avant le Mondial, seulement 31 000 personnes ont été présentes.

Malgré tout, les yeux du monde entier sont désormais braqués sur le Brésil, où la Seleçao, cinq fois championne du monde, ouvrira le bal contre la Croatie, devant 61.000 spectateurs et 11 chefs d'État sur le coup de 17h locale (20h GMT).

RFI, Farid Achache

Les commentaires sont fermés.