1528DEDI
topblog Ivoire blogs

27 mai 2014

Afrique du Sud: l’athlète Oscar Pistorius en évaluation psychiatrique

 

media
Entrée de l’hôpital de Weskoppies de Pretoria, Afrique du Sud.REUTERS/Siphiwe Sibek

Le champion sud-africain s’est présenté, ce lundi matin dans un hôpital de Pretoria. Il va devoir y subir des examens pendant un mois, dans le cadre de son procès pour le meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp. Oscar Pistorius est accusé de l’avoir tuée en février 2013.

C’est devant une meute de photographes qu’Oscar Pistorius est arrivé ce matin à l’hôpital de Weskoppies de Pretoria. Une équipe de quatre psychiatres va devoir déterminer si le champion souffre de troubles anxieux pouvant expliquer son geste. Pistorius est accusé d’avoir sciemment tiré sur sa petite amie qui lui affirme avoir prise pour un cambrioleur. Pris de panique, il a alors tiré.

Lors de son procès, une psychiatre a témoigné que son handicap et de l'anxiété qu'il a développés depuis son enfance pouvaient expliquer son geste. Selon la psychiatre, il ne s’agit pas d’une maladie mentale, mais de trouble anxieux qui perturbe ses relations personnelles et exacerbe sa peur de la criminalité.

 

Le parquet a demandé une contre-expertise, accusant la défense de jouer la carte de la santé mentale pour obtenir des circonstances atténuantes. L’équipe de Weskoppies a donc désormais trente jours pour évaluer le champion : soit elle rejette l’évaluation du psychiatre, soit elle confirme les troubles d’anxiété, auquel cas Pistorius pourrait bénéficier de circonstances atténuantes, soit elle juge Pistorius pénalement non responsable de ces actes, auquel cas le procès pourrait être suspendu et l’athlète interné en asile psychiatrique.

Le rapport final des experts psychiatriques va donc peser lourd dans le procès. Celui-ci doit reprendre fin juin.

RFI

 

Les commentaires sont fermés.