1528DEDI
topblog Ivoire blogs

30 avril 2014

Basket américain: le propriétaire des Clippers exclu à vie de la NBA

 

mediaLe commissaire de la NBA, Adam Silver, a annoncé ce mardi 29 avril la suspension à vie du propriétaire des Clippers, en raison de ses propos racistes.Andy Marlin-USA TODAY SportsMardi 29 avril, la NBA a sanctionné sévèrement Donald Sterling, propriétaire de l’équipe des Clippers de Los Angeles, dont les propos racistes avaient été enregistrés à son insu par sa maîtresse et diffusés sur un site Internet.

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

La diffusion dimanche de l’enregistrement sur le site people TMZ avait déclenché une vague d’indignation. On y entendait Donald Sterling piquer une colère contre sa maîtresse parce qu’elle fréquentait des noirs et s’était fait photographier aux côtés de Magic Johnson, publiant la photo sur son compte Instagram.

Toutes les stars du basket-ball américain avaient condamné les propos du propriétaire des Clippers - dont 80 % joueurs sont noirs -, et même Barack Obama les avait personnellement dénoncés. Le patron de la NBA, Adam Silver, avait immédiatement ouvert une enquête, et ce mardi 29 avril dans l'après-midi, il a rendu sa sentence. « Prenant effet immédiatement, a-t-il déclaré, je suspends M. Sterling à vie de toute association avec les Clippers ou la NBA. Nous sommes tous unis pour condamner les vues de M. Sterling. Elles n’ont tout simplement pas leur place dans la NBA. »

Amende

Le magnat de l’immobilier qui est âgé de 80 ans ne pourra donc plus diriger son club acheté 12 millions de dollars en 1981 et qui pourrait valoir aujourd’hui jusqu’à 800 millions. Il ne peut plus non plus assister aux matches de la NBA et en plus il devra payer une amende de deux millions et demi de dollars à l’association. Donald Sterling n’a pour le moment pas réagi, ni fait savoir s’il comptait faire appel.

RFI

Ligue des champions : Le Real Madrid royal face au Bayern Munich

 

mediaLa joie des joueurs du Real Madrid après avoir validé leur ticket pour la finale de la Ligue des champions aux dépens du Bayern Munich.REUTERS/Michael Dalder
 

Battu 1-0 à l’aller, le Bayern Munich a été étrillé à domicile 4-0 par le Real Madrid lors de la demi-finale retour de Ligue des champions ce mardi 29 avril 2014. Impressionnants d’efficacité, les Madrilènes l’ont emporté grâce à Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo, tous deux auteurs d’un doublé. En finale, le 24 mai à Lisbonne, ils tenteront de décrocher leur dixième sacre dans cette compétition.

« L'important est de bien entrer dans le match », avait déclaré l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti la veille de la rencontre en conférence de presse. Une phrase banale, reprise à l’envi par tous les coachs de la planète football, mais qui a eu le mérite d’être entendue par ses joueurs, impressionnants de maîtrise ce soir. Grâce à Sergio Ramos (deux fois) et Cristiano Ronaldo (également auteur d'un doublé), les Madrilènes ont plié le match en première mi-temps, douchant très vite les espoirs du Bayern Munich de disputer sa troisième finale de Ligue des champions consécutive.

Intraitable comme à son habitude sur le plan défensif, Sergio Ramos, le défenseur central des Merengue, s’est montré d’une efficacité redoutable dans les phases offensives. Les deux coups de tête rageurs de l’international espagnol (sur corner puis sur coup-franc) ont donné une avance de deux buts au Real après seulement vingt minutes de jeu. Dos au mur et contraint d’attaquer, le Bayern s’est alors exposé aux contres de la BBC, le trident composé de Gareth Bale, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo. C’est d’ailleurs ce dernier qui d’un plat du pied droit a porté l’estocade (35e) et signé au passage sa 15e réalisation de la saison en Ligue des champions, un record dans cette compétition.

Le Bayern, un géant aux pieds d’argile

Dans l’obligation de marquer cinq buts en quarante-cinq minutes, les Allemands ont abordé le deuxième acte avec surtout l’obsession de ne pas en prendre davantage. Face à un Real Madrid se contentant d’attendre son adversaire, le champion d’Europe en titre s’est aussi procuré quelques occasions par Ribéry (60e), Kroos (64e et 78e) ou Gotzë (76e), sans jamais réussir à tromper la vigilance d’un Iker Casillas concentré de bout en bout. En fin de rencontre, histoire de soigner ses statistiques personnelles, Ronaldo s’est offert un doublé sur coup-franc (89e), enfonçant un peu plus le Bayern, un géant aux pieds d’argile ce soir.

Humiliante, la défaite des Munichois est également historique puisque jamais le club allemand n’avait subi pareil revers à domicile en Ligue des champions.

Le Real Madrid, quant à lui, a dû patienter douze ans avant de goûter à nouveau à la finale dans cette épreuve. Et n’a désormais plus qu’un objectif : décrocher la « decima », sa dixième coupe aux grandes oreilles le 24 mai à Lisbonne. Une performance qu'aucun autre club n'est parvenu à faire.

 

29 avril 2014

Foot: Maestro quitte Trabzonspor

zokora

 

Zokora Didier Alain, alias Maestro n’est plus joueur de Trabzonspor, en Ligue de Turquie. Le défenseur ivoirien et le club ont trouvé un accord pour rompre le contrat les liant, peut-on lire sur le site officiel du club.

Maestro parti de FC Séville pour 5,5M€, en 2011, aura passé 3 saisons en Turquie.

Pour le moment, le défenseur ivoirien n’a pas encore annoncé son point de chute. Trabzonspor non plus , n’en parle.

JM Méa

J