1528DEDI
topblog Ivoire blogs

14 avril 2014

La Fédération marocaine a enfin un président à 9 mois de la CAN 2015

 

 

media
Fouzi Lekjaa est le nouveau président de la Fédération royale marocaine (FRMF), depuis ce 13 avril 2014. Il avait déjà été élu en novembre 2013, mais la Fédération internationale avait invalidé son élection.

Le nouveau patron de la FRMF doit se pencher en priorité sur la CAN 2015 qui aura lieu dans neuf mois dans son pays, et trouver un sélectionneur pour l’équipe nationale.

Après six mois d’attente, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a enfin un nouveau président pour les quatre prochaines années. Il s’agit de Fouzi Lekjaa, déjà vainqueur en novembre 2013. Son élection avait été invalidée par la FIFA, pour des problèmes de statuts non-conformes.

Fouzi Lekjaa, 43 ans, était le seul candidat à la succession d'Ali Fassi Fihri. « C’est un sentiment partagé, a-t-il réagi sur le site de la FRMF après sa désignation. Il y a la joie due à la confiance que m’ont accordée les représentants des instances footballistiques nationales. Mais c’est aussi une responsabilité. Le football national est confronté à plusieurs défis qu’il faut relever dans une logique participative et de rassemblement ».

Pressé par la CAN 2015

Les chantiers urgents sont nombreux pour le nouveau patron de la FRMF. Le Maroc accueille la prochaine Coupe d’Afrique des nations dans neuf mois (la CAN 2015, du 17 janvier au 7 février). Or, son équipe nationale n’a toujours pas de sélectionneur.

« Il n’y a pas beaucoup de marges quant aux priorités, a d’ailleurs admis Fouzi Lekjaa. Elles s’imposent d’elles-mêmes. Il y a tout d’abord l’équipe nationale, qui doit se remettre au travail dans les meilleures conditions sportives possibles. Et il y a quand même un rendez-vous continental assez important, la Coupe d’Afrique ».

La formation, une priorité

La priorité des priorités est donc de trouver un successeur à Rachid Taoussi, qui a quitté ses fonctions de sélectionneur il y a six mois. Le nouveau sélectionneur des « Lions de l’Atlas » pourrait être le Français Hervé Renard, champion d’Afrique 2012 avec la Zambie.

Une fois la CAN 2015 passée, le président du club Renaissance Sportive de Berkane pourra ensuite se consacrer à des chantiers plus longs : la création d’une ligue professionnelle et d’une ligue amateur ; la restructuration de la Fédération, des clubs et des ligues.

Autre enjeu de taille, « la formation dans tous ses aspects reste l’élément fondamental du développement du football, assure Fouzi Lekjaa. La logique de recherche du résultat sportif immédiat doit migrer vers celle d’un travail en profondeur ». Pour l’heure, pourtant, la FRMF sera surtout jugée sur les résultats du Maroc à la CAN 2015.

 

Les commentaires sont fermés.