1528DEDI
topblog Ivoire blogs

11 mars 2014

Sport et procès/Oscar Pistorius: le malaise de l’accusé lors du compte-rendu d’autopsie

 

 

mediaOscar Pistorius pris de nausées lors de son procès, le 10 mars 2014.REUTERS/Siphiwe Sibeko

En Afrique du Sud, le procès d’Oscar Pistorius a repris ce lundi matin. L’athlète est accusé du meurtre prémédité de sa petite amie, le mannequin Reeva Steenkamp, le 14 février 2013. Un sixième jour d’audience marqué par le malaise de l’accusé lors du compte-rendu de l'autopsie de sa victime.

Une journée difficile pour les familles et pour l'accusé.

Alors que le médecin légiste décrivait l'état du crâne de Reeva Steenkamp fracassé par une balle, dans le box des accusés, Oscar Pistorius s’est plié en deux, a croisé les mains derrière sa nuque et s’est mis à vomir. Des agents de sécurité ont dû lui apporter un seau.

Après cela, alors que le médecin poursuivait son compte-rendu, Oscar Pistorius prostré sur son banc a continué à sangloter. A un moment ses hoquets étaient si forts que le juge a dû demander à ce qu’on éloigne le micro placé devant lui.

Toute la journée, l'athlète prostré sur son banc a alterné les pleurs et les nausées.

Le médecin légiste a décrit les blessures par balle infligées à la victime : quatre au total, dont une à la tête. Il a également décrit les munitions utilisées : des balles expansives qui s’ouvrent à l’impact avec la chair, causant d’énormes dégâts.

Sa déposition n’a pas été diffusée à la radio et la télévision, contrairement au reste du procès. En effet, après près deux heures de débat ce lundi matin, le juge a estimé que les détails de l’autopsie étaient trop choquants pour le public ainsi que pour la famille.

Le médecin légiste est le premier expert à témoigner à la barre. Il sera à nouveau interrogé demain matin par la défense.

RFI

 

Les commentaires sont fermés.