1528DEDI
topblog Ivoire blogs

14 février 2014

Emmanuel Adebayor à nouveau dans la lumière

 

media 

Un doublé d'Emmanuel Adebayor a crucifié Newcastle mercredi 12 février lors de la 26e journée du championnat anglais. Mis de côté par André Villas-Boas en début de saison, Emmanuel Adebayor a retrouvé le sourire et la forme depuis l'arrivée de Tim Sherwood, son nouvel entraîneur. La carrière de l'international togolais est relancée.

« Je ne peux pas tomber plus bas. Si je vais plus bas, alors ça signifie que je suis mort ». Depuis cette déclaration donnée au quotidien anglais le Sun en novembre dernier, la vie sportive d’Emmanuel Adebayor a radicalement changé. L'attaquant, qui perçoit l'un des plus gros salaires du club, est de retour. Son cri de détresse est désormais un vieux souvenir.

Troisième doublé de la saison

L'international togolais avait été mis à l'écart à Tottenham sous l’ère André Villas-Boas. L'attaquant a désormais la confiance et l'oreille de Tim Sherwood, son nouvel entraîneur. Avec Villas-Boas, l’ancien joueur de l’AS Monaco avait dû se contenter d'une seule et unique apparition en Premier League (le 24 novembre contre Manchester City). Il avait surtout attendu la 12e journée de championnat pour fouler une pelouse anglaise.

Pour son premier match avec Tim Sherwood, le 22 décembre dernier, Emmanuel Adebayor marque deux buts contre Southampton. Le voilà relancé. Depuis, il est devenu le meilleur buteur de Tottenham avec 8 réalisations en 10 matches. Mercredi soir contre Newcastle, il a encore fait le show avec un doublé (4-0), le troisième cette année. Emmanuel Adebayor a marqué le premier but de son équipe à la 19e minute avant d’être à l’origine du second, et de tripler la mise à la 82e, pour ainsi inscrire un doublé.

Cette saison, Adebayor n’est jamais resté plus d’un match sans marquer ou faire une passe décisive. « Je l’ai vu être fantastique dans de nombreux clubs et nous sommes heureux qu’il le soit aussi avec nous. Sa concentration et son état de forme sont bons et c’est un plaisir de travailler avec lui », explique Tim Sherwood, son nouveau mentor.

La Ligue des champions en point de mire

« J’ai vécu une période très difficile. Quand je suis revenu pour m’entraîner, et que j’ai vu la photo du groupe sur laquelle je ne figurais pas, j’ai ressenti un manque de respect. Je suis un professionnel, je devais garder la tête haute et j’ai fait ce qu’ils me demandaient. Maintenant, c’est du passé. Je suis heureux », a déclaré Adebayor au moment de réintégrer le groupe après le licenciement d’André Villas Boas.

Du coup, le rêve de jouer la Ligue des champions l'an prochain est de nouveau possible pour Tottenham (5e actuellement) qui n’est plus qu’à 3 points du quatrième : Liverpool. « Nous jouons bien actuellement. Nous avons les joueurs qu’il faut et il faudra juste être concentrés », a commenté Adebayor sur le site officiel du club. « Il n’y a plus de petits matchs à partir de maintenant. Toutes nos prochaines rencontres seront des finales de coupe si nous voulons finir dans ce Big Four », a-t-il aussi ajouté. La place qualificative pour la C1 se rapproche en partie grâce à lui… Un beau renversement de situation.

« L’Angleterre c’est extraordinaire »

Emmanuel Adebayor a vécu une préparation d’avant-saison très difficile. Lors de la tournée avec les Spurs en Asie l’été dernier, il apprend la mort de son frère. Il rentre au Togo et manque ainsi toute la préparation de son équipe. On pense même qu’il pourrait quitter Tottenham. Mais l’ancien Blues n’a pas l’intention de quitter la Premier League.

« L’Angleterre, je me sens trop bien ici. J’adore les gens, j’adore les supporters, tout le pays, j’adore l’ambiance dans les stades. Pour moi, il n’y a rien de plus beau que de jouer en Angleterre. J’ai déjà goûté un peu l’Espagne, mais l’Angleterre c’est extraordinaire », disait-il alors qu’il ne jouait pas. Aujourd’hui, revenu au premier plan, il a certainement encore plus envie de faire les beaux jours du championnat anglais.

 RFI,Farid Achache

Les commentaires sont fermés.