1528DEDI
topblog Ivoire blogs

27 janvier 2014

Tennis: Stanislas Wawrinka terrasse Rafael Nadal en finale de l'Open d'Australie

 

Stanislas Wawrinka a remporté son premier tournoi du Grand Chelem, à l'Open d'Australie 2014.
Stanislas Wawrinka a remporté son premier tournoi du Grand Chelem, à l'Open d'Australie 2014.
REUTERS/Petar Kujundzic
 

Stanislas Wawrinka a remporté le premier titre du Grand Chelem de sa carrière, en battant en quatre sets (6-3, 6-2, 3-6, 6-3)  Rafael Nadal, diminué par une blessure au dos en finale de l'Open d'Australie, dimanche à Melbourne. Le Suisse succède ua palmarès à Novak Djokovic et sera n°3 mondial ce lundi.

Stanislas Wawrinka enfin dans la lumière. Après avoir été si longtemps dans l'ombre de son compatriote, Sa Majesté Roger Federer, le Vaudois rentre dans la cour très fermée des vainqueurs de Grand Chelem. A 28 ans, remporte son premier titre du Grand Chelem lors de sa première finale. Il n'est que le deuxième Suisse, après Roger Federer qui en
compte 17 à son palmarès, à décrocher un Majeur.

Dimanche, celui qui n'avait jamais pris un seul set à l'Espagnol s'est installé d'emblée aux commandes, se détachant à 3-1 dans le premier set. Servant à 5-3 pour le set, il s'est retrouvé dos au mur (0-40) mais a alors enchaîné une série de douze points d'affilée pour empocher la première manche en 37 minutes et réaliser le break dans la deuxième.

La suite du match a alors pris une tournure dramatique. Nadal, blessé au dos au début du deuxième set, est sorti du court à 6-3 2-1 pour se faire soigner. L'Espagnol est revenu quelques minutes plus tard sous les sifflets d'une partie du public. De retour sur le terrain,il a semblé incapable de jouer, impuissant au service avec des premières balles frappées à 150 km/h et handicapé dans ses déplacements.

Un mental d'acier

Le match a cependant duré en raison de la difficulté pour Wawrinka de l'abréger. Ne sachant comment s'y prendre face à un joueur visiblement diminué, le Suisse a perdu sa concentration. Bougeant un peu mieux, Nadal en a profité pour prendre le troisième set.

Mais Wawrinka a retrouvé ses esprits et ses coups de fusils en coup droit pour forcer la décision au quaitrième set, se permettant de conclure sur un jeu blanc. Le signe d'un immense champion. Car même si Nadal semblait assez diminué physiquement, Wawrinka a joué un tennis exceptionnel durant cette finale, comme lors de toute la quinzaine.

Il est le premier joueur à battre le n°1 et le n°2 mondial lors d'un Grand Chelem depuis Sergi Bruguera à Roland Garros 1993. Le Suisse a également prouvé qu'il avait un mental à toute épreuve, résistant à la pression d'une finale et à la blessure de son adversaire. Enfin, son sacre souligne le retour d'un tennis moins physique et plus en toucher. La saison de tennis 2014 s'annonce bien.

RFI

Les commentaires sont fermés.