1528DEDI
topblog Ivoire blogs

12 janvier 2014

CHAN 2014 : le Maroc accroché par le Zimbabwe

 

En panne d'inspiration, le Maroc n'est pas parven à trouver la faille contre le Zimbabwe lors de son premier match dans le CHAN, dimanche 12 janvier au Cap.
En panne d'inspiration, le Maroc n'est pas parvenu à trouver la faille contre le Zimbabwe lors de son premier match dans le CHAN, dimanche 12 janvier au Cap.
 
Pour leur entrée en lice dans le Championnat d'Afrique des nations (CHAN 2014), le Maroc et le Zimbabwe n'ont pu se départager (0-0) dimanche 12 janvier au Cap lors d'un match comptant pour le groupe B. Faisant partie des favoris du tournoi, Les Lions de l'Atlas se sont montrés bien trop timides en attaque pour inquiéter des Warriors qui ont joué leur va-tout.

Le moins que l’on puisse dire est que le Maroc, qui nourrit de grosses ambitions dans ce CHAN 2014, a déçu cet après-midi. Dominatrice dans la possession de balle, l’équipe mise en place par Hassan Benabicha, n’a pas pris assez de risques en attaque pour inquiéter une formation zimbabwéenne solide, pour ne pas dire rugueuse, et qui a toujours cru en ses chances.

Dans un Athlone Stadium du Cap majoritairement acquis à la cause des Warriors, les Marocains s’en remettent aux coups de pieds arrêtés pour mettre à l’épreuve George Chigova, le portier zimbabwéen. En témoigne, le coup franc à 25 mètres tiré par Issam Raki mais le ballon flirte avec le poteau droit (43e). La possession de balle est nettement à l’avantage des Lions de l’Atlas mais ces derniers peinent dans le dernier geste. L’un des plus remuants est Mohsine Moutouali, meneur de jeu et pensionnaire du Raja Casablanca, qui avait créé la sensation en atteignant en décembre la finale de la Coupe du monde des clubs 2013 (défaite 2-0 face au Bayern Munich). D’ailleurs, outre Moutouali, trois autres joueurs du Raja font partie des titulaires : Mohamed Oulhaj, Zacharia El Hachimi et Mouhssine Iajour.

L'action la plus dangereuse est à l'actif du Zimbabwe

En face, les zimbabwéens tentent quelques incursions notamment en fin de première période. Leurs nombreux centres obligent les défenseurs marocains à dégager d’urgence en corner et ne parviennent pas encore à inquiéter NadirLamyaghri, le gardien de but marocain.

Les Lions de l’Atlas assoient leur domination dès le retour des vestiaires et se montrent plus tranchants sur le front de l’attaque. A la 54e minute, on pense que leurs efforts vont être récompensés mais la frappe enroulée de l’arrière gauche Zakaria El Hachimi est trop croisée. Jetant toutes ses forces dans la bataille, le Maroc s’expose aux contres zimbabwéens, lesquels se procurent l’action la plus dangereuse de la rencontre à la 64e minute : Simba Sithole tacle dans la surface le ballon qui vient s’écraser contre le poteau et que son coéquipier Patson Jaure, qui a bien suivi, envoie dans les gants du portier marocain.

Les dernières minutes semblent éprouvantes pour les Lions, à la peine physiquement. Le Zimbabwe monopolise la balle et obtient de nombreux corners. Mais le score en reste là. Et les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge qui n’arrange aucune d'entre elle.

RFI,Grégoire Remund

Les commentaires sont fermés.