1528DEDI
topblog Ivoire blogs

14 décembre 2013

Football / Nigeria: John Obi Mikel, rêve grand avant le Mondial...

 
John Obi Mikel en conférence de presse avant une rencontre contre Bâle en C1, le 25 novembre 2013.
John Obi Mikel en conférence de presse avant une rencontre contre Bâle en C1
 
Il fait partie de la liste des dix joueurs en lice pour le Ballon d’Or africain. Mais John Obi Mikel n’est certainement pas le plus médiatique, malgré un titre de champion d’Afrique et de champion d’Europe, entre autres. À 26 ans, il devrait être l'une des attractions du prochain Mondial au Brésil, si Stephen Keshi, le sélectionneur du Nigeria, lui fait encore confiance. En attendant, il continue son travail avec Chelsea, troisième du championnat anglais.

Son palmarès est impressionnant. Mais l’homme reste discret et se met rarement sous le feu des projecteurs. John Mikel Obi fait partie des quatre représentants du Nigeria dans la liste des dix nominés à pouvoir prétendre au prochain Ballon d’Or africain.

Et pour cause. John Mikel Obi a déjà derrière lui une carrière riche, débutée en Norvège au FK Lyn Oslo. Un club qu’il quitte très vite pour se retrouver chez les Blues sous les ordres de José Mourinho. Chelsea l'avait transféré depuis Manchester United après un long imbroglio. Les deux géants anglais ont prétendu en même temps l'avoir fait signer. En 2013, il a retrouvé l’emblématique entraîneur portugais.

Mourinho avait raison

Pourtant, l’histoire entre lui et « The Special One » avait bien mal commencé. Lors de ses trois premiers mois à Chelsea, John Obi Mikel écope de trois amendes pour retards à l'entraînement, mais est tout de même considéré comme une « perle » par Mourinho.

Une perle qui a déjà derrière elle quatre participations à la Coupe d’Afrique des nations et un titre en 2013, acquis en Afrique du Sud. En l’absence des cadres tels que Martins, Yakubu et Odemwingie, John Obi Mikel devenait l'un des piliers de la sélection nigériane. Il y tiendra un rôle de premier plan et portera à bout de bras les Super Eagles dans un rôle nettement plus libre que dans son club londonien. « Il est capable d’évoluer avec autant de talent à tous les postes du milieu de terrain », avait déjà dit Mourinho en 2007.

En effet, avec le Nigeria, John Obi Mikel a eu la lourde tâche de jouer à tous les postes de milieu et il y est arrivé. « Il est très important pour toute l’équipe, et en particulier pour les jeunes. Il a énormément d’expérience. Il suscite beaucoup de respect chez les autres joueurs », a déclaré Victor Moses, son coéquipier à Chelsea, à notre confrère de Footafrica365.fr. Lors de cette CAN 2013, le Nigeria n’a perdu aucune rencontre.

Il efface Makelele

Fidèle à Chelsea, John Obi Mikel remporte l'un des trophées les plus prestigieux avec la Ligue des champions sous les ordres de Roberto Di Matteo, lors de la saison 2011/2012. Un an plus tard, il remporte la Ligue Europa contre le Benfica Lisbonne (2-1). Le milieu de terrain a su apprendre son métier dans l'ombre de Claude Makelele avant de faire oublier son mentor et de lui ravir le poste.

C’est avec Carlo Ancelotti qu'Obi Mikel se révèle au grand jour en 2009. Repositionné au centre du milieu à trois de l'Italien, il devient indiscutable. Le joueur fait le ménage dans l'entre-jeu et s'épanouit à ce poste de meneur de jeu reculé. Il permet surtout à Frank Lampard et Ramires de se projeter plus facilement. Seul bémol, le Nigérian marque rarement, seulement trois buts depuis son arrivée à Chelsea.

Pour la première fois de sa carrière, John Obi Mikel pourrait jouer une Coupe du monde. Après le tirage au sort, le Nigeria se retrouve dans le groupe F avec l’Argentine, l’Iran et la Bosnie-Herzégovine. En 2010, peu avant le début du Mondial, John Obi Mikel avait déclaré forfait pour ne pas aggraver une blessure au genou. « J’ai été déçu de manquer la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud, mais je crois aussi que j’aurai l’occasion d’en jouer d’autres », a-t-il déclaré en début d’année.

Retrouver Lionel Messi

Une chose est certaine, s’il est sélectionné par Stephen Keshi pour ce grand rendez-vous au Brésil, il risque de donner des maux de tête aux Argentins. Même si l’Argentine est la plus forte des quatre équipes du groupe sur le papier. Mais la logique n’est pas toujours respectée.

Lorsque John Obi Mikel a reçu le Ballon d'Argent de la Coupe du Monde des moins de 20 ans aux Pays-Bas en 2005, un seul joueur figurait devant lui au palmarès de la compétition : un certain Lionel Messi. Le milieu de terrain du Nigeria, 18 ans à l'époque, était décrit comme un meneur de jeu pugnace. Au Brésil en juin prochain, ce serait en tout cas les retrouvailles entre ces deux hommes.

Le milieu de Chelsea a forcément envie de s'imposer, après avoir perdu ses trois confrontations face au Barcelonais : en finale de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 2005, en finale des Jeux olympiques de Pékin 2008 puis en phase de groupes de la Coupe du Monde 2010.

RFI,Farid Achache

Les commentaires sont fermés.