1528DEDI
topblog Ivoire blogs

20 novembre 2013

mondial 2014, Algérie-Burkina (1-0) :Le rêve se brise à Blida pour les Etalons

 

En match retour des barrages de la coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014, joué hier mardi 19 novembre, à Blida en Algérie, les Fennecs ont battu les Etalons sur la plus petite des marges, 1-0. Les Etalons qui s’étaient contentés d’un 3-2 lors de l’aller à Ouagadougou, se voient ainsi barrés par les Fennecs, mais non sans avoir livré un match héroïque.

 

 
 
   

Barrages retour mondial 2014, Algérie-Burkina (1-0) :Le rêve se brise à Blida pour les Etalons

Au vu du score étriqué du match aller, surtout les deux buts concédés, l’on savait que le retour allait être très difficile en territoire algérien. Le coach Paul Put a mis en place une tactique de jeu offensive, avec en attaque Jonathan Pitroipa bien que muselé, Préjuce Nakoulma, que venaient fortement soutenir Charles Kaboré et Jonathan Zongo, à chaque fois que l’’équipe était en position offensive. En défense, Bakary Koné, Steeve Yago, Djakaridia Koné, Florent Rouamba, étaient bien en place. Il n’y a pas eu de round d’observation dès le coup d’envoi de l’arbitre, le Sénégalais Badara Diatta. Les Etalons sont même les premiers à afficher leurs ambitions, de ne pas laisser l’initiative du jeu à leurs hôtes. Ces derniers ouvraient du reste matinalement le score dès la 3e mn par le capitaine Charles Kaboré, mais dommage, l’arbitre avait sifflé bien avant une position avancée du buteur. Le but n’est donc pas validé, mais cela allait s’avérer plus tard le tournant du match que l’on n’imaginait pas. Pour cette première mi-temps, le jeu est équilibré entre les protagonistes, mais aussi engagé, avec des contacts physiques parois rudes. L’arbitre est cependant clément, se bornant à verbaliser les fautifs. Pitroipa, Nakoulma et surtout Charles ont été rudement agressés. Après le but refusé des Etalons, les Fennecs vont se signaler par une tête dangereuse de Medhy Grégory Lacen à la 20e mn qui passe près des montants de Daouda Diakité, et d’un tir écrasé de Islam Slimani à la 30e mn. Les deux équipes se dominent tour à tour, mais il n’y aura rien à se mettre sous la dent jusqu’à la pause. Dès le coup d’envoi de la 2e mi-temps, les Etalons observent une minute d’inattention sur une balle en profondeur algérienne, il s’ensuit un cafouillage, et le capitaine Madjid Bouguerra, face-à-face avec Daouda Diakité, trouve le chemin des filets burkinabè. Un but qui met en délire tout le stade Mustapha-Chacker, on jouait à peine 4mn, après le coup d’envoi, soit 49mn de jeu. Jusque-là, ce sont les Etalons qui étaient qualifiés, mais avec ce goal algérien, la donne venait de changer, ce sont les Fennecs qui avaient maintenant le ticket du Brésil. Il revenait maintenant aux visiteurs de courir après l’égalisation, pour inverser les choses. Le coach Paul Put éjecte du sang neuf, en faisant entrer simultanément des joueurs à vocation offensive, Aristide Bancé, Bertrand Isidore Traoré, et plus tard Alain Traoré. En effet, l’attaque va gagner un peu en dynamisme, mais les Algériens sont sur toutes les balles, pour empêcher les Burkinabè d’approcher leurs buts ; par moments, les blessures supposées ou réelles des Algériens viennent couper l’élan des Etalons. Il n’y aura vraiment rien de substantiel, sinon ce corner dans les dernières minutes du match qui s’apparentait à la balle de match. Un corner bien botté par Charles Kaboré, Alain parvient à reprendre, mais la balle s’écrase sur le montant. Ainsi, c’était l’ultime occasion pour les Etalons d’égaliser et de reprendre le ticket de mondialiste. Le score en restera là, 1-0, au grand bonheur des hôtes qui se congratulaient et des supporters qui n’ont pas hésité à envahir même la pelouse. Le rêve des Etalons et de tout le peuple burkinabè se brise à Blida.

 

Barthélemy KABORE à Ouaga

Les commentaires sont fermés.