1528DEDI
topblog Ivoire blogs

23 octobre 2013

TP Mazembe/Patrice Carteron: «Sans nouvelles de nos joueurs zambiens»

 

L'entraîneur du Tout Puissant Mazembe, le Français Patrice Carteron.
L'entraîneur du Tout Puissant Mazembe, le Français Patrice Carteron.
tpmazembe.com
 

Patrice Carteron, l’entraîneur du Tout Puissant Mazembe, est satisfait de la qualification de son club pour la finale de la Coupe de la Confédération, que les Congolais disputeront face au CS Sfaxien. Le Français est en revanche amer et inquiet concernant le sort de trois de ses joueurs (Kalaba, Sinkala et Sunzu) retenus en Zambie après un différend entre le TPM et la Fédération zambienne. Entretien dans Radio Foot Internationale.

 

RFI: Patrice Carteron, le Tout Puissant Mazembe a un grand palmarès sur la scène africaine. Votre club aura-t-il davantage de pression lors de la finale de la Coupe de la Confédération face au CS Sfaxien ?

Patrice Carteron : Ce titre-là, le club ne l’a jamais gagné. On a la chance d’avoir ici des conditions de travail et des installations magnifiques. On a tous à cœur d’offrir ce trophée au président (du club Moïse Katumbi, Ndlr). Ça va être une belle finale face à une équipe de Sfax qui joue très bien au ballon. Ça va être un match compliqué, difficile. Mais on va vraiment tout donner pour offrir au club sa première Coupe de la Confédération.

Le profil du CS Sfaxien vous convient-il ?

C’est difficile à dire. On a eu du mal en phase de poules face à des adversaires au style similaire. On a réussi malgré tout à finir premiers dans un groupe relevé, avec le double champion d’Algérie (l’ES Sétif), avec le FUS Rabat et avec Bizerte qui s’est également qualifié pour les demi-finales. Je ne sais pas si le profil du CS Sfaxien nous correspond. Ce sera à nous de nous adapter et surtout à nous d’imposer notre jeu. On a la chance de recevoir au match retour. On devra bien préparer le match aller. Parce qu’on sait que notre équilibre est très fragile à l’extérieur. Hormis notre demi-finale aller, notre parcours à l’extérieur est insuffisant depuis plusieurs mois.

Face au Stade Malien, il vous manquait trois joueurs zambiens : Rainford Kalaba, Nathan Sinkala et Stoppila Sunzu. Ils seraient tous trois retenus en Zambie suite à un contentieux entre le TPM et la Fédération zambienne. Que s’est-il passé ?

Les joueurs se sont présentés en Zambie avant un match amical. Ils étaient accompagnés par le médecin du club. Ils sont allés faire constater le fait qu’ils ne pourraient pas supporter un voyage de quatorze heures pour aller disputer un match face au Brésil, en Chine. La Fédération zambienne a refusé de les examiner sur place. Elle a voulu obliger les joueurs à aller se faire examiner en Chine, ce que les joueurs ont refusé. Depuis, on est sans nouvelles de nos joueurs qui sont retenus par les autorités zambiennes. Celles-ci ont même lancé un mandat d’arrêt contre eux.

Il y a quelques mois, on a pourtant fait preuve de beaucoup de respect envers l’équipe de Zambie. On a perdu en match (1-0, le 16 août à Bizerte, Ndlr) en laissant les joueurs à disposition de la Zambie pour un match face au Sénégal ; un match qui a servi à préparer un choc contre le Ghana, en éliminatoires de la Coupe du monde.

Avec cette demi-finale retour de Coupe de la Confédération face au Stade Malien, nos  joueurs disputaient quasiment le match de l’année. Ils (les trois joueurs zambiens) ont été retenus pour aller disputer un match « banania » (sans enjeu, Ndlr), pardon pour l’expression. La Zambie n’a aucune échéance importante avant septembre 2014. Ça aurait donc été bien de leur part de laisser souffler les joueurs, comme ces derniers en avaient fait la demande…

Il faut savoir que Rainford Kalaba était revenu de sélection dans un état lamentable, il y a quelques mois. On l’a remis sur pied à force de beaucoup de travail. Je suis allé chercher Stoppila Sunzu en Europe, alors qu’il était quasiment perdu pour le football (après plusieurs essais dans des clubs en Europe, Ndlr). On l’a totalement relancé au TP Mazembe. […]
Je pense que la Zambie a certes apporté au TP Mazembe. Mais le TP Mazembe a aussi beaucoup apporté à l’équipe de Zambie, ces derniers mois. […] Si on récompense des joueurs qui ont gagné la CAN 2012 avec un mandat d’arrêt, je trouve ça assez désolant.

RFI, Annie Gasnier / Eric Mamruth

Les commentaires sont fermés.