1528DEDI
topblog Ivoire blogs

12 août 2013

Football: Ces africains qui ont préféré la Belgique à l’Afrique

 

Les Belges Marouane Fellaini (à gauche) et Christian Benteke.
Les Belges Marouane Fellaini (à gauche) et Christian Benteke.
AFP PHOTO/ BELGA PHOTO DIRK WAEM
 

L’ailier d’origine marocaine Zakaria Bakkali devrait faire ses grands débuts avec l’équipe de Belgique, face à la France, le 14 août 2013. Il a opté pour la sélection belge, comme plusieurs autres footballeurs d’origine africaine avant lui. Les Nacer Chadli, Marouane Fellaini, Christian Benteke ou Romelu Lukaku font aujourd’hui la joie des Diables rouges.

En Belgique, on compare régulièrement la sélection nationale actuelle à l’équipe de France de 1998. Pas parce que les Belges ont gagné une Coupe du monde comme les Bleus. Mais parce que les Diables rouges sont proches du Mondial 2014 (1) et qu’ils le doivent à un groupe composé de joueurs flamands, wallons et d’origines européennes ou africaines diverses. Un mélange qui n’est pas sans rappeler la France cosmopolite célébrée après la victoire au Mondial 1998.

« Sans parler de génération ‘Black-Blanc-Beur’, soulignait le quotidien belge Le Soir en mars 2011, on se doit de constater que le groupe de joueurs est aussi le reflet de la Belgique actuelle avec une série de gamins issus (eux ou leurs parents) de l’immigration, de Proto à Kompany, de Lukaku à Dembelé, de Fellaini à Chadli en passant par Ogunjimi ».

Un choix de raison

Ces dix dernières années, plusieurs joueurs d’origines africaines ont opté pour leur Belgique natal ou d’adoption plutôt que pour le pays de leurs parents. Certains ont un lien très lointain avec l’Afrique. Vincent Kompany, défenseur vedette et capitaine de la sélection belge, n’a ainsi découvert le Congo-Kinshasa de son père qu’en 2007, à l’âge de 21 ans.

D’autres ont choisi la Belgique en connaissance de cause, après être allé voir de « l’autre côté ». Ilombe Mboyo a fait une incursion chez les Léopards de RDC, en 2011. Marouane Fellaini, le milieu de terrain d’Everton, ou Nacer Chadli, l’ailier de Tottenham, ont disputé un match avec des sélections marocaines avant de revenir dans le giron belge.

Et les contre-exemples comme Mehdi Carcela-Gonzalez-, passé des Diables rouges aux Lions de l’Atlas, ou Landry Mulemo, optant pour les rangs congolais, ne sont pas si nombreux que cela.

Le Maroc et la RDC les plus concernés

Sans surprise, la RDC, ancienne colonie belge, et le Maroc, qui compte une très forte communauté en Belgique, sont les plus concernés par ces choix parfois cornéliens. Zakari Bakkali a ainsi été convoqué pour la première fois, pour disputer un match amical face à la France le 14 août. L’ailier de 17 ans avait laissé entendre qu’il hésitait entre la Belgique et le Maroc. A moins d’un revirement, il devrait porter les couleurs belges (2).

Bakkali n'est que l’exemple le plus récent d’un joueur d'origine africaine qui préfère les Diables rouges. Et il n’est sûrement pas le dernier. Des jeunes comme Michy Batshuayi (RDC), Paul-José Mpoku Ebunge (RDC) ou Igor Vetokele (Angola) tapent déjà la porte de l’équipe nationale A de Belgique.

Des Diables rouges belges d’origine africaine
Zakaria Bakkali (Maroc)
Christian Benteke (RDC)
Nacer Chadli (Maroc)
Moussa Dembelé (Mali)
Marouane Fellaini (Maroc)
Faris Haroun (Tchad)
Vincent Kompany (RDC)
Roland Lamah (Côte d’Ivoire)
Romelu Lukaku (RDC)
Ilombe Mboyo (RDC)
Gaby Mudingayi (RDC)
Geoffrey Mujangi Bia (RDC)
Marvin Ogunjimi (Nigeria)
 

(1) La Belgique est première du groupe A avec trois points d’avance sur la Croatie, en éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Les Belges ont encore trois matches à jouer : le 6 septembre en Ecosse, le 11 octobre en Croatie et le 15 octobre face au Pays de Galles.

(2) Bakkali pourra choisir le Maroc tant qu'il n'aura pas disputé un match en compétition officielle avec la Belgique.

Les commentaires sont fermés.