1528DEDI
topblog Ivoire blogs

30 juin 2013

Mondial juniors 2013 : Ghana et Nigeria en huitièmes

 

La Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Turquie 2013 © ™
 
Le Ghana et le Nigeria se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans. L’Egypte, championne d’Afrique juniors en titre, et le Mali ont en revanche été éliminés dès le premier tour.

Cette Coupe du monde des moins de 20 ans 2013 ne restera pas dans les annales du football africain, à moins que le Ghana ou le Nigeria ne remporte le titre le 13 juillet prochain à Istanbul. En effet, seules deux équipes africaines se sont qualifiées en huitièmes de finale sur les quatre sélections du continent qui étaient engagées.

Cruelle élimination pour l’Egypte

L’Egypte et le Mali sont passés à la trappe dès le premier tour. Si les Maliens, derniers du groupe D avec deux nuls et une défaite, n’ont pas trop de regrets à avoir, les Egyptiens, eux, peuvent en nourrir.

Les Princes du Nil ont quitté le tournoi sur une victoire 2-0 contre l’Angleterre. Un succès qui leur permet de finir troisièmes du groupe E. Mais pas de figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes qui sont qualifiés en huitièmes de finale. Les Egyptiens, champions d’Afrique 2013, ont en effet un bilan légèrement moins bon que celui… du Ghana, vice-champion d’Afrique et dernier pays qualifié.

Ghana et Nigeria, des habitués

Cette place en huitièmes de finale quasi-inespérée donnera-t-elle des forces aux Black Satellites ? Le 3 juillet prochain, les Ghanéens devront affronter le Portugal, meilleure attaque du premier tour avec 10 buts inscrits. La veille, les Nigérians auront affronté l’Uruguay, meilleure défense du tournoi avec un seul but encaissé.

Le Ghana et le Nigeria sont des habitués de ce type de rendez-vous. Les Black Satellites ont franchi six fois le premier tour et les Flying Eagles huit fois dans l’histoire de la Coupe du monde des moins de 20 ans.

RFI

29 juin 2013

Mercato/ Les principaux transferts de joueurs africains

 
Le Camerounais Aurélien Chedjou.
Le Camerounais Aurélien Chedjou.
Galatasaray
 

Le mercato estival a déjà démarré pour plusieurs internationaux A africains. Les principaux mouvements – transferts, prêts, signatures libres – sont répertoriés ici, durant l’été.

ALGERIE

  • BELKALEM Essaïd, défenseur de 24 ans, de la JS Kabylie (Algérie) à Udinese (Italie)
  • BRAHIMI Yacine, milieu de 23 ans, définitivement transféré de Rennes (France) à Grenade (Espagne)
  • MATMOUR Karim, milieu de 28 ans, en fin de contrat avec l’Eintracht Francfort (Allemagne) a signé à Kaiserslautern (Allemagne)
  • SOUDANI Hilal, attaquant de 25 ans, de Vitoria Guimaraes (Portugal) au Dinamo Zagreb (Croatie)

CAMEROUN

  • ABOUBAKAR Vincent, attaquant de 21 ans, transféré de Valenciennes (France) à Lorient (France)
  • CHEDJOU Aurélien, défenseur de 27 ans, transféré de Lille (France) à Galatasaray (Turquie)
  • ZOUA Jacques, attaquant de 21 ans, du FC Bâle (Suisse) à Hambourg (Allemagne)

COTE D’IVOIRE

  • KOLO TOURE Habib, défenseur de 32 ans, de Manchester City (Angleterre) à Liverpool (Angleterre)
  • TIENE Siaka, défenseur de 31 ans, parti libre du Paris SG (France) à Montpellier (France)

EGYPTE

  • ELMOHAMADY Ahmed, défenseur de 25 ans, transféré définitivement à Hull City (Angleterre)

MALI

  • DIALLO Mamadou, attaquant de 31 ans, de Sedan (France/D2) à Laval (France/D2)
  • DIAKITE Drissa, défenseur de 28 ans, d’Olympiakos (Grèce) au SC Bastia (France)
  • Keita Ismaël, milieu de 22 ans, de Nantes (France) à Angers (France/D2)

MAROC

  • BERGDICH Zakarya, défenseur de 24 ans, du RC Lens (France/D2) au Real Valladolid (Espagne)
  • EL ADOUA Issam, défenseur de 26 ans, de Vitoria Guimaraes (Portugal) à Levante (Espagne)

RD CONGO

  • MAKIADI Cédric, milieu de 29 ans, transféré de Fribourg (Allemagne) au Werder Brême (Allemagne)
  • MBOKANI Dieumerci, attaquant de 27 ans, transféré d’Anderlecht (Belgique) au Dynamo Kiev (Ukraine)

TOGO

  • WOME Dové, milieu de 22 ans, des Free State Stars (Afrique du Sud) aux Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud)
  • RFI

28 juin 2013

Cameroun/ Présidence de la Fécafoot: la réélection d’Iya Mohammed annulée

 
Iya Mohamed (ici en 2002) est suspecté de détournement de fonds.
Iya Mohamed (ici en 2002) est suspecté de détournement de fonds.
AFP

La Commission de recours des élections de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a annulé ce 26 juin 2013 la réélection du président sortant, Iya Mohammed, écroué pour malversations financières présumées. C’est un nouvel épisode dans l’imbroglio politico-juridique qui agite la Fécafoot depuis plusieurs semaines.

« La Commission de recours des élections de la Fécafoot (...) a rendu une décision d'annulation de l'Assemblée générale élective de la Fécafoot du 19 juin dernier. » Ces quelques lignes, publiées dans un communiqué, rajoute à la confusion qui règne au sein de la Fédération camerounaise de football depuis plusieurs semaines.

La victoire d’Iya Mohammed, actuellement écroué pour malversations financières présumées, n’aura duré qu’une semaine. Dans le communiqué, la Commission de recours invoque une « violation des statuts et règlements » de la Fédération pour casser la victoire du président sortant, réélu alors qu’il était absent.

Le vice-président sortant de la Fécafoot, John Begheni Ndeh et Marlène Emvoutou, les adversaires malheureux d’Iya Mohammed, ont en fait saisi la Commission de recours pour demander cette annulation, du fait de l'absence du candidat élu.

L’affaire devant le Tribunal arbitral du sport ?

La Fédération a depuis « décidé d'interjeter appel de la décision auprès du Tribunal arbitral des sports », basé à en Suisse. L’affaire ne semble pas prête d’être réglée.

Arrêté le 10 juin, Iya Mohammed a été inculpé de détournement de 13 milliards de francs CFA (plus de 19,8 millions d'euros) à la Société de développement du coton (Sodécoton) dont il était le directeur général jusqu'à son limogeage récemment.

Malgré son placement en détention provisoire, il a été réélu à la tête de la Fécafoot où sa gestion est décriée. Iya Mohammed a pourtant reçu les félicitations du Président de la Fifa, Sepp Blatter, pour sa réélection.

RFI/AFP