1528DEDI
topblog Ivoire blogs

29 avril 2013

CAN Cadets 2013 (Finale Côte d'Ivoire 1-1 Nigeria ; Tab : 5-4) Les Eléphanteaux champions d'Afrique !

La sélection nationale cadette de Côte d’Ivoire a remporté la 10è édition de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans, organisée du 13 au 27 avril 2013 au Maroc. Après la parité au score (1-1) au terme du temps réglementaire, les Eléphanteaux ont arraché la victoire aux tirs au but (5-4). Les Ivoiriens succèdent ainsi aux Burkinabè, détenteurs du trophée de la dernière édition.     

Les Eléphanteaux de Côte d’Ivoire ont été sacrés rois d’Afrique après leur succès (1-1, Tab : 5-4) en finale face aux Golden Eaglets du Nigeria. Le trophée continental remis par le Président de la CAF, M. Issa Hayatou au capitaine ivoirien, Kessie Franck, vient récompenser la Côte d’Ivoire pour la deuxième fois après celui de « Sénégal 92 » conquis par les seniors.

Non classés parmi les favoris du tournoi, Kessie Franck et ses coéquipiers ont démontré qu’ils sont les meilleurs des huit équipes qualifiées pour cette CAN. Face aux Nigérians, samedi en finale, les poulains du coach Kamara Ibrahim ont opposé une forte résistance qui leur permettra de déposséder les Nigérians du précieux sésame dans l’étape des tirs au but.

Pourtant, ils ont été surpris très tôt par les Golden Eaglets (1-0, 8è). Sur un corner mal renvoyé par Diabagaté Seck, la défense ivoirienne peine à repousser le danger. Omego Prince, au cœur de la défense ivoirienne, profite de l’occasion pour ouvrir le score. Il s’en suit une période de domination nigériane avec une emprise dans le milieu de terrain et un harcèlement de l’attaque.

Mais ce forcing ne va durer qu’un quart d’heure. Fouettés dans leur orgueil, les Eléphanteaux vont barrir sur un coup franc des 30 mètres, soigneusement exécuté par Kéita Aboubacar. Le joueur d’ATM Abobo sert Bedia Chris (attaquant Tours FC, France) qui vole plus haut que la défense nigériane pour tromper  de la tête Adewale Adeyinka (1-1, 26è).

Les Ivoiriens se sont remis dans le jeu après cette égalisation. Mais, avant la pause, le capitaine Kessie Franck et ses camarades occasionnaient des coups francs, heureusement vendangés par l’adversaire.

A la reprise, le jeu des Ivoiriens se revitalise et la défense nigériane est acculée. Sur un centre de Niangbo Anderson à la 50è, la tête piquée de Bedia Chris manque de faire mouche devant Adewale Adeyinka, le gardien nigérian, placé au bon endroit.

Face à ces offensives répétées et à l’aisance technique du milieu de terrain ivoirien de Chelsea, Angban Vincent, les Golden Eaglets durcissent le jeu. Ce qui vaut un carton rouge à Omégo Prince (73è), l’auteur du but nigérian.

Malgré l’effectif nigérian réduit, les Ivoiriens ne trouvent pas les ressources nécessaires pour achever leurs adversaires, trop heureux de les conduire à l’épreuve des tirs au but, heureusement exécutée sans faute par les Eléphanteaux (5-4).

Le seul tir au but manqué est celui de Chidiebere Nwajali, le deuxième tireur nigérian, arrêté par Diabagaté Seck.

Cette épreuve fut plus courte pour désigner le champion par rapport au match de la troisième place où il a fallu 21 tirs au but pour désigner la Tunisie vainqueur face au Maroc.

Le joueur ivoirien Ahissan Landry, sociétaire de l'Ivoire Academie FC, a été sacré joueur Fair-Paly de la compétition. Il a reçu un trophée de la CAF.  

Ives TIEMELE à Marrakech

Les commentaires sont fermés.