1528DEDI
topblog Ivoire blogs

21 avril 2013

CAN Cadets 2013 (Côte d'Ivoire 0-0 Ghana) Les Eléphanteaux en demi-finale et au Mondial 2013

 

 

 

 

 

La sélection nationale cadette de Côte d’Ivoire a arraché une place en demi-finale de la CAN grâce à un nul (0-0) réalisé face à son homologue du Ghana, au terme d’une rencontre épique de la troisième et dernière journée de la poule B, samedi au stade Mohamed V de Casablanca. Cette qualification offre un ticket aux Eléphanteaux pour le Mondial 2013 aux Emirats Arabes Unis.

La Côte d’Ivoire sera opposée au Maroc dans le cadre des demi-finale de la CAN prévue le mardi 23 avril 2013 à 15H00 GMT au stade Mohamed V de Casablanca. Les Ivoiriens ont obtenu leur qualification pour le second tour, au prix d’une bataille devant une belle et rassurante équipe ghanéenne qui avait besoin à tout prix d’une victoire.

Les Black Stellites n’obtiendront pas gain de cause malgré la maitrise collective dans leur jeu offensif. Le seul véritable danger porte la griffe de Niangbo Dogbole. Le milieu de terrain ivoirien titillait le gardien de but ghanéen sur un puissant tir repoussé par la barre transversale. Les deux équipes ont regagné les vestiaires sur le score nul (0-0). 

Pendant la seconde période, les Ghanéens sont restés maitres du jeu. Ils enchantaient les experts pour leur créativité, leur virtuosité technique et les enchaînements, acculant les Ivoiriens mais sans succès jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Comorien, Adelaide Ali.

Kamara Ibrahim et ses poulains se sont contentés d’un nul (0-0), le deuxième en trois matches, après celui concédé lors de la première journée face au Congo (1-1).

En trois matches, les Eléphanteaux ont marqué deux buts et n’ont encaissé qu’un seul but.
Les Ivoiriens qui s’en sont bien sortis dans ces matches de poule, rencontrent le Maroc en demi-finale.

En déficit de joueurs suite aux suspensions, le sélectionneur Kamara Ibrahim retrouvera le sourire mais il doit mieux préparer son équipe contre la formation marocaine, prolixe en buts.
Ives TIEMELE

Les commentaires sont fermés.