1528DEDI
topblog Ivoire blogs

27 janvier 2013

CAN 2013: Le Cap-Vert dans l'Histoire

 

Pour sa première participation à la Coupe d'Afrique des nations, la petite équipe du Cap-Vert est déjà devenue grande en réussissant l'exploit de se qualifier pour les quarts de finale, ce dimanche 27 janvier 2013. Les Requins bleus ont décroché une victoire au buzzer contre l'Angola (2-1) à Port-Elizabeth.

Le Cap-Vert l'a donc fait. On évoquait la possibilité de leur qualification comme un rêve, mais les Platini, Ryan Mendes, Julio Tavares et autres Héldon, quasiment inconnus avant cette 29e édition de la CAN, sont parvenus à le réaliser. Comme dans un film, ils ont attendu le dernier moment pour poinçonner leur ticket.

L'Angola avait ouvert le score

Et comme dans un film, les stars ouvrent le bal. Ryan Mendes, pour le Cap-Vert, contrôle le ballon à vingt mètres, excentré sur la gauche, et enroule un ballon qui ne trouve pas le cadre (8e). Même destin pour la tête croisée de Manucho, à la réception d'un coup franc obtenu le long de la ligne de touche (12e). Après ces timides coups de semonce, le reste de la première période est plutôt équilibré.

Aux Requins bleus les occasions les plus nettes, avec notamment trois têtes de Tavares qui donnent des frissons à un Lama plutôt fébrile dans ses buts (28e, 35e, 47e). Mais aux Palancas negras l'ouverture du score, lorsque le centre d'Amaro, enturbanné en raison d'une blessure au crâne, est taclé par Nando Neves dans ses propres cages, sous la pression de Mateus (1-0, 33e). Malgré une belle frappe de Babanco depuis l'angle de la surface, sortie théâtralement en corner par le portier angolais (41e), le Cap-Vert est mené à la pause.

Coaching gagnant

Lucio Antunes, le sélectionneur du « petit pays », a prouvé depuis le début de la compétition qu'il n'était pas venu en Afrique du Sud pour faire de la figuration. Il fait donc sortir Platini et Toni Varela, qui laissent la place à Héldon et Jorge Djaniny, deux attaquants chargés d'inscrire ce ou ces buts nécessaires à faire renaître l'espoir d'une qualification. Une décision qui porte ses fruits après 35 minutes de domination stérile, sous une pluie de plus en plus forte. Sur corner, Lama loupe sa sortie du poing devant Tavares, et Gege peut reprendre d'une tête à bout portant prolongée par Fernando Varela (1-1, 81e).

La suite peut d'ores et déjà être gravée dans la légende de la Coupe d'Afrique des nations. Alors que dans les minutes suivant l'égalisation, le Maroc et l'Afrique du Sud marquent tous les deux à Durban, éliminant donc le petit poucet, c'est Héldon qui va finalement délivrer son équipe. Encore malheureux, Lama repousse un centre en plein dans les pieds du joker, qui frappe de toutes ses forces et offre la victoire et la qualification aux siens, à l'orée des arrêts de jeu (2-1, 91e).

Comme le Maroc, l'Angola est sortie pour la deuxième fois de suite dès le premier tour de la CAN. Le Cap-Vert, lui, réussit un nouvel exploit. Le premier était de se qualifier pour cette compétition en écartant le grand Cameroun. Le deuxième était de ne perdre aucun de ses deux premiers matches de poule contre l'Afrique du Sud (0-0) et le Maroc (1-1). Le troisième est donc de faire partie du top 8 continental, là où personne ne l'attendait. En quarts de finale, le premier du groupe B sera prévenu : tout est possible avec les Requins bleus.

RFI, De notre envoyé spécial

Les commentaires sont fermés.