1528DEDI
topblog Ivoire blogs

14 décembre 2012

Présidence de la CAF : Issa Hayatou sera bien l’unique candidat

 

Le président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou, en 2012 à Sipopo.
Le président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou
 
Le comité exécutif de la Confédération africaine de football a retenu la candidature d’Issa Hayatou et rejeté celle de Jacques Anouma en vue de la prochaine élection du président de l’instance. Pour l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football évincé, il s’agit d’une « scandaleuse décision ». Il compte porter plainte auprès des instances internationales compétentes.

A l'issue de sa réunion tenue au Caire le 10 décembre, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a retenu la seule candidature d'Issa Hayatou, en place depuis 1988, à sa propre succession à la présidence de l'organisation faîtière du football africain.

Cette décision entérine le rejet de la candidature de Jacques Anouma, président de la Fédération ivoirienne de football de 2002 à 2011. Elle s'appuie sur la modification des statuts relatifs à la présidence de la CAF adoptée le 3 septembre dernier qui disposent désormais que « tout candidat aux élections à la présidence de la Confédération africaine de football, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la CAF ». Un comité dont Jacques Anouma n'a jamais fait partie.

« Scandaleuse décision »

Dans un communiqué publié sur son site internet, Jacques Anouma prend acte « de cette scandaleuse décision qui n'honore ni le football africain ni l'organe confédéral chargé de sa gouvernance ». L'ex-président de la FIF rappelle en effet que sa candidature « présentée par la Fédération ivoirienne de football, a été dûment déposée avec accusé de réception de la CAF, le 1er décembre 2012, donc bien avant la date de clôture de la réception des candidatures, fixée au 9 décembre 2012 ».

Pour Jacques Anouma, les choses ne devraient pas en rester là. Le dirigeant ivoirien indique qu'il s'en remettra, « dès la notification officielle de cette décision et après concertation avec nos autorités de tutelle (sic), aux instances internationales de recours en la matière pour faire triompher le droit ».

Saisi avant l'entrée en vigueur de la nouvelle disposition des statuts, le Tribunal arbitral du sport (TAS) s'était déjà déclaré non-compétent. Il avait jugé qu'elle ne relevait pas de sa juridiction et estimé que la CAF disposait de ses propres structures d'appel. L'instance basée à Lausanne avait surtout affirmé qu'elle ne pouvait suspendre cette disposition puisque celle-ci n'entrerait en vigueur que le 3 décembre. Un match retour devant le TAS pourrait donc commencer.

L'élection du président de la CAF doit avoir lieu le 10 mars 2013 à l'occasion de l'assemblée générale de l'organisation qui se tiendra au Maroc.

Par Jean-Damien Lesay

Les commentaires sont fermés.