1528DEDI
topblog Ivoire blogs

26 octobre 2012

CAN 2013 : les réactions après le tirage au sort

 

Le tirage au sort de la CAN 2013 de football a fait des heureux et des mécontents, ce 24 octobre 2012 à Durban. Sabri Lamouchi, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, estime que le groupe D avec le Togo, l’Algérie et la Tunisie est le « pire » possible pour les Eléphants. Claude Leroy, le sélectionneur de la RDC, est motivé par la perspective d’affronter le Ghana, le Niger de Gernot Rohr et le Mali de Patrice Carteron dans le groupe B.

Patrice Carteron, sélectionneur de l’équipe du Mali :
« On voulait surtout éviter le groupe D avec la Côte d’Ivoire. Ça me semblait le groupe le plus difficile. Ce tirage au sort est néanmoins équilibré si l’on excepte la poule qu’on appellera peut-être le « groupe de la mort ». Dans notre groupe (B), le Ghana est l’adversaire à battre. Le Niger a réussi l’exploit d’éliminer la Guinée avec Gernot Rohr à sa tête. Et puis, il y a la République démocratique du Congo avec Claude Leroy qui sera aussi un adversaire très compliqué. Leroy a fait ses preuves dans cette compétition. Ce sera donc un groupe très ouvert mais pas impossible à surmonter. »

Sabri Lamouchi, sélectionneur de l’équipe de Côte d’Ivoire :

« C’est le tirage le plus compliqué, le plus difficile (avec l’Algérie, le Togo et la Tunisie). Même si on avait fait quelques simulations, ce résultat correspond à la pire simulation. Avant ce tirage au sort, la Côte d’Ivoire était favorite. Il faudra bien préparer cette CAN 2013 et le premier match face au Togo le 22 janvier. Ce sera une opposition difficile suivie par une autre tout aussi difficile face à la Tunisie. Le troisième match sera fin janvier face à l’Algérie. Ces trois adversaires nous redoutaient et ils ne nous rendront  pas la tâche facile. »

Claude Leroy, sélectionneur de l’équipe de RD Congo :
« C’est un groupe difficile, un groupe passionnant (avec le Ghana, le Niger et le Mali). Ce sont aussi des souvenirs. Le Ghana est une équipe que j’ai entraînée (entre 2006 et 2008). Son sélectionneur actuel (Kwesi Appiah) a été mon adjoint. Plusieurs joueurs ghanéens ont fait leurs premiers pas avec moi. Les autres équipes sont entraînées par des Français. C’est donc une confrontation ouest-africaine mais aussi entre entraîneurs français. […] Dans notre groupe, on trouve les deux demi-finalistes malheureux de la CAN 2012, le Mali et le Ghana. Ils sont favoris mais moi j’adore être outsider. »

Hervé Renard, sélectionneur de l’équipe de Zambie :
« On a une belle revanche à prendre contre le Nigeria. En 2010, on a perdu en quart de finale aux tirs au but contre eux. En 2013, on est un peu plus fort aux tirs au but donc il faudra les battre (rire). Burkina Faso et Ethiopie seront nos autres adversaires et il faut respecter tout le monde. […] Dans mon esprit, il n’y a pas d’équipe plus faible que l’autre. Il y a trois matches à négocier. […] Etre le tenant du titre, je pense en tout cas que ça enlève plus de pression que ça n’en met. »

Gernot Rohr, sélectionneur de l’équipe du Niger :

 

« C’est un groupe extrêmement difficile. On souhaitait éviter des équipes comme le Mali et le Ghana. Mais aussi la RDC entraînée par Claude Leroy. Il a rebâti une balle sélection. On est tombé dans ce groupe et on va faire avec. Personne n’est invincible. Le Niger a déjà réussi l’exploit de se qualifier alors pourquoi pas un nouvel exploit ? »

Rachid Taoussi, sélectionneur de l’équipe du Maroc :
« On ne peut pas dire que ce soit un tirage clément à 100% parce qu’on joue contre le pays hôte (Afrique du Sud). On va affronter les Bafana bafana dans leur fief, avec leurs coutumes et leurs conditions atmosphériques. On va jouer le premier match à Johannesburg, en altitude, puis le deuxième en bord de mer à Durban. Il ne faut pas négliger l’Angola pour le premier match. On sait qu’ils ont de bons joueurs. Et on ne peut pas dire que le Cap-Vert est un outsider puisqu’il a éliminé le Cameroun. Il faut respecter toutes les équipes. »

Sami Trabelsi, sélectionneur de l’équipe de Tunisie :
« Je pense que c’est un groupe assez équilibré. Il contient certaines des meilleures  nations de la compétition : l’Algérie, le Togo et la Côte d’Ivoire. Ce sont des équipes qui ont l’habitude de disputer la Coupe d’Afrique. Elles ont de bons joueurs. Mais on va bien se préparer. Celui qui veut arriver au bout doit d’abord se concentrer sur sa propre équipe. »

Propos recueillis par David Kalfa et Philippe Zickgraf à Durban(RFI)

Les commentaires sont fermés.